S’il y a un iPhone dans votre poche, il y a de fortes chances que vous ayez une aubaine de 750 £ de Google. La société de recherche californienne pourrait être contrainte de verser une compensation à plus de quatre millions de propriétaires d’iPhone à travers le Royaume-Uni si une réclamation de recours collectif actuellement contestée devant la Cour suprême remporte sa cause.

L’affaire elle-même vaut plus de 3,2 milliards de livres sterling, cependant, compte tenu du nombre considérable de demandeurs possibles – cette somme considérable ne se situe toujours qu’à environ 750 livres sterling par personne touchée.

Le recours collectif accuse Google d’avoir collecté illégalement des données personnelles d’utilisateurs d’iPhone entre août 2011 et février 2012. Google aurait contourné les paramètres de confidentialité par défaut d’Apple sur son navigateur Web Safari pour siphonner certaines données utilisateur à l’aide de cookies.

Bien qu’un procès antérieur ait tenté d’épingler cette pratique sur Google, il a été rejeté. Cependant, en octobre 2019, trois juges de la Cour d’appel ont annulé la décision antérieure. Safari a été conçu pour bloquer tous les cookies tiers lors de son lancement sur iPhone, cependant, les juges de la Cour d’appel ont estimé que Google avait en effet conçu un moyen de contourner ce blocage.

Google est censé avoir recueilli des informations auprès des utilisateurs de Safari pour diviser les propriétaires d’iPhone en différentes catégories d’annonceurs. On prétend que ces informations vont des tendances politiques à la sexualité et à l’origine raciale ou ethnique qui ont aidé les annonceurs à décider à qui diriger leur marketing.

La décision de la Cour d’appel a estimé que «[s]dépourvu de technicité, son effet était de permettre à Google de placer le cookie DoubleClick Ad sur un appareil, à l’insu de l’utilisateur ou sans son consentement ». De retour sur les rails, le recours collectif, justement intitulé «Google You Owe Us», obtiendra son premier jour dans la salle d’audience ce matin, le mercredi 28 avril 2021.

LIRE SUIVANT
Les utilisateurs de Spotify font face à une hausse importante des prix et les fans de musique sont furieux

L’affaire, dirigée par l’ancien Which? directeur Richard Lloyd, est également soutenu par la firme de financement de litiges Therium. La société a levé un total de 1 milliard de dollars pour le financement de litiges et accorde 15,5 millions de livres au recours collectif «Google You Owe Us».

Selon My Lloyd, le but du procès est simplement de “demander des comptes à l’une des entreprises les plus puissantes du monde. Nous disons que Google a abusé illégalement des données de millions d’utilisateurs d’iPhone au Royaume-Uni en 2011-2012, contournant les paramètres de confidentialité suivre leur historique de navigation. Nos données sont extrêmement précieuses et l’audience de la Cour suprême pourrait offrir aux consommateurs un moyen viable d’obtenir une réparation équitable lorsque des géants de la technologie utilisent nos données à mauvais escient. “

Pendant ce temps, Google est résolu à ne rien craindre de l’affaire. Dans une déclaration avant le début de l’affaire pour de bon demain, un porte-parole de la société a déclaré: “Ces allégations concernent des événements qui ont eu lieu il y a dix ans et que nous avons abordés à l’époque. Nous sommes impatients de faire valoir notre cause devant le tribunal.”

Express.co.uk gardera une trace de l’affaire judiciaire – quelque chose que vous absolument voulez faire si vous êtes également un propriétaire d’iPhone de longue date. Google You Owe Us a fourni un aperçu des personnes qui peuvent être utilisées pour évaluer si elles sont éligibles à une indemnisation, en fonction de l’issue de l’affaire.

Vous êtes admissible si vous répondez oui à chacune de ces questions:

1 – Étiez-vous à tout moment entre le 1er juin 2011 et le 15 février 2012 présent en Angleterre et au Pays de Galles et pendant votre présence:

2 – Aviez-vous un identifiant Apple?

3 – Possédiez-vous ou étiez-vous légalement en possession d’un iPhone?

4 – Avez-vous utilisé le navigateur Safari pour accéder à Internet?

5 – Avez-vous conservé les paramètres de sécurité par défaut dans le navigateur Safari?

6 – N’avez-vous pas désactivé le suivi et le classement via le “Gestionnaire de préférences pour les annonces” de Google?

7 – Résidiez-vous en Angleterre et au Pays de Galles le 31 mai 2017?

Le groupe déclare que s’il réussit, les individus devront s’inscrire auprès de lui pour recevoir toute somme due.



Leave a Reply