SEOUL, 14 février (Yonhap) – Les opérateurs de téléphonie mobile sud-coréens visent cette année une migration massive des utilisateurs vers les réseaux 5G après avoir échoué à atteindre leurs objectifs d’abonnés en 2020 au milieu de la pandémie.

Le pays a terminé l’année dernière avec un total de 11,85 millions d’abonnés 5G, avec SK Telecom Co., le plus grand opérateur sans fil du pays, en tête du peloton avec 5,48 millions d’utilisateurs, suivi de KT Corp. avec 3,62 millions et LG Uplus Corp. avec 2,75 millions, selon les données du ministère des TIC.

Le chiffre total est inférieur aux prévisions initiales d’environ 15 millions faites avant l’épidémie de COVID-19, ce qui a pesé sur la croissance des utilisateurs au premier semestre de l’année.

Les opérateurs de télécommunications misent cette année sur une migration massive vers les réseaux de dernière génération pour augmenter leurs revenus.

Au début du mois, SK Telecom a déclaré lors d’une conférence téléphonique qu’il visait 9 millions d’utilisateurs 5G cette année, tandis que son plus petit rival LG Uplus a déclaré qu’il visait 4 millions.

KT a prévu que ses utilisateurs 5G représenteraient 45% du nombre total d’abonnés au combiné, contre 25% l’année dernière.

Le nombre d’abonnés sur les réseaux 5G est un facteur de croissance clé pour les opérateurs de téléphonie mobile locaux compte tenu des forfaits de données mensuels plus coûteux.

Même avec une croissance décevante du nombre d’utilisateurs l’année dernière, les opérateurs de télécommunications ont déclaré des bénéfices annuels solides, le bénéfice d’exploitation 2020 de SK Telecom augmentant de 21,8% en glissement annuel à 1,35 billion de wons (1,2 milliard de dollars).

Les entreprises ont également récemment diversifié leurs plans de données 5G, offrant des alternatives moins chères qui réduisent les coûts en utilisant uniquement les canaux de vente au détail en ligne.

KT a déclaré lors de sa conférence téléphonique du quatrième trimestre que les forfaits moins chers entraîneraient une croissance globale de son revenu moyen par utilisateur en stimulant la migration des abonnés aux forfaits à bas prix vers les réseaux précédents.

“La résistance à la migration 5G a été supprimée par la publication de plans abordables, et la croissance des abonnés devrait se poursuivre cette année”, a déclaré Kim Jang-won, analyste chez IBK Securities.

Les prévisions optimistes pour les abonnés interviennent également alors que les réseaux 5G du pays ont mûri depuis leur commercialisation en avril 2019.

Alors que les réseaux ont été initialement critiqués pour des connexions irrégulières et des vitesses plus lentes que prévu, ils se sont améliorés.

La Corée du Sud affichait les vitesses de téléchargement 5G les plus rapides au monde à 354,4 mégabits par seconde et se classait deuxième en termes de proportion de temps que les utilisateurs 5G restaient connectés au réseau après le Koweït, selon un rapport publié plus tôt ce mois-ci par la société d’analyse mobile OpenSignal.

Les trois entreprises ont également promis de se concentrer sur l’adoption de la nouvelle technologie 5G cette année, comme la 5G à ondes millimétriques (mmWave), qui promet des vitesses plus rapides, et une version autonome du réseau, qui ne nécessite pas le support des réseaux 4G précédents.

Les trois opérateurs de télécommunications se précipitent pour installer une couverture 5G à l’échelle nationale avant la date limite du gouvernement fixée pour l’année prochaine et ont promis l’année dernière de dépenser jusqu’à 25,7 billions de wons pour mettre à jour l’infrastructure réseau d’ici 2022.

Leave a Reply