JOHANNESBURG: opérateur de réseau mobile sud-africain Groupe MTN a demandé à la Haute Cour de Gauteng de supprimer ou de réviser régulateur télécomLe processus de vente aux enchères pour l’attribution du spectre est essentiel pour le déploiement 5G La technologie.

MTN est le dernier opérateur mobile à poursuivre en justice l’Autorité indépendante des communications d’Afrique du Sud (ICASA), après un plus petit rival Telkom a demandé l’aide du tribunal en décembre pour mettre un terme à la vente, une décision que l’ICASA dit qu’elle contestera.

Les litiges juridiques menacent de retarder la vente aux enchères qui devrait avoir lieu d’ici la fin du mois de mars.

Les opérateurs attendent depuis plus d’une décennie que l’ICASA délivre de nouvelles licences de spectre considérées comme vitales pour attirer de nouveaux investissements et aider à réduire les coûts pour les opérateurs et les utilisateurs.

MTN conteste la décision de l’ICASA de classer les opérateurs dans deux catégories, mettant MTN et rival Vodacom au niveau 1 et Telkom, la cellule C et d’autres au niveau 2, selon des documents judiciaires consultés par Reuters.

Les papiers ont été déposés mercredi.

Selon cette classification, MTN affirme que les opérateurs de niveau 1 seraient exclus d’un tour d’enchères opt-in, ce qui compromettrait leur capacité à sécuriser l’accès à la bande de fréquences radio 3,5 GHz considérée comme vitale pour leur déploiement de la technologie 5G.

MTN dit que cela donne aux petits opérateurs, qui ont déjà du spectre dans cette bande, la première option pour acheter plus de capacité, aux dépens de MTN. Il qualifie les définitions utilisées pour classer les entreprises de “imprécises, arbitraires et déraisonnables”.

Telkom et Liquid Telecom ont déjà accès à la bande 3,5 GHz, contrairement à MTN, Vodacom et Cell C, selon les journaux.

MTN a déclaré qu’il ne voulait pas de retard dans l’attribution du spectre, mais a déclaré qu’il n’avait d’autre choix que de demander au tribunal de déclarer le processus illégal et de l’examiner ou de le corriger ou de l’annuler.

Le porte-parole de l’ICASA a déclaré que le régulateur publierait une déclaration à ce sujet d’ici la fin de la semaine.

.

Leave a Reply