La ministre des Affaires étrangères Marise Payne n’acceptera pas les conditions préalables de Pékin pour un dialogue de haut niveau avec la Chine, refusant de remplir « certaines conditions », notamment l’assouplissement de l’interdiction de l’implication de Huawei dans le réseau 5G australien.

« Nous avons été informés par la Chine qu’elle ne s’engagera dans un dialogue de haut niveau que si nous remplissons certaines conditions. L’Australie n’impose aucune condition au dialogue », a déclaré Payne lors de la réunion annuelle de l’Australian China Business Council à Canberra.

“Nous ne pouvons pas remplir les conditions, comme la liste désormais bien connue de 14 griefs soulevés dans les médias l’année dernière.”

L’interdiction de Huawei fait partie des « 14 griefs » susmentionnés, tout comme notre « ingérence incessante et gratuite dans les affaires chinoises du Xinjiang, de Hong Kong et de Taïwan ».

Leave a Reply