Le nouveau garde-manger mobile de Bowdoin a officiellement ouvert ses portes au public le jeudi 10 juin à l’école centrale de Bowdoin.

Le Mid Coast Hunger Prevention Program a lancé l’initiative dans l’espoir d’atteindre les communautés isolées où les gens n’ont souvent pas un accès fiable à des options alimentaires saines.

« Nous reconnaissons que l’un des obstacles à l’accès à la nourriture pour certaines personnes est le transport », a déclaré Karen Parker, directrice générale du MCHPP. « Considérant qu’il n’y a pas de transport en commun à cet endroit, grâce à notre programme, nous voulons rapprocher la nourriture des gens là où ils se trouvent. »

Selon les données du recensement, 10,9% des habitants du Maine vivaient dans la pauvreté en 2019. C’est plus que le taux de pauvreté national de 10,5%. Environ 7,6 % des résidents de Bowdoin vivaient sous le seuil de pauvreté la même année.

Selon un rapport de 2021 de Maine Equal Justice – un fournisseur d’aide juridique à but non lucratif qui s’efforce d’accroître la sécurité économique, les opportunités et l’équité pour les habitants du Maine – un adulte sur huit souffre d’insécurité alimentaire chaque année.

Le MCHPP exploite actuellement un garde-manger à la Bowdoin Central School. Il gère également des garde-manger au lycée de Lisbonne et au bureau de la ville de Harpswell.

« En 2020, l’exploitation de nos deux garde-manger mobiles a coûté environ 64 000 $. Nous prévoyons que ce coût augmentera avec l’ajout de ce nouveau site à Bowdoin et une augmentation de la fréquence d’une à deux fois par mois sur notre site de Lisbonne », a déclaré Parker.

L’organisation a alloué 175 000 $ pour développer ses autres programmes alimentaires, ce qui comprend des plans pour étendre son programme de garde-manger mobile à l’avenir. Le MCHPP est financé par des dons, des subventions et d’autres sources.

Le garde-manger mobile est gratuit et ouvert à tous. Il n’y a pas de restrictions ou d’exigences de résidence et les bénévoles ne poseront pas de questions sur le revenu.

« Nous voulons aider autant de familles que possible. Nous identifions géographiquement les zones reculées et étendons nos services. Nous voulons que les gens profitent de notre programme », a déclaré Parker.

Parker a déclaré que l’organisation à but non lucratif espérait desservir un minimum de 40 familles lors de son premier jour d’activité à Bowdoin.

Conformément aux pratiques de sécurité COVID-19, le garde-manger mobile exploite un système de service au volant, dans lequel les bénévoles remettent de la nourriture aux personnes à l’intérieur de leurs voitures.

“Nous sommes ravis de voir combien de personnes accèdent au service”, a déclaré Parker. Le garde-manger sera ouvert de 15 h à 16 h 30 le deuxième jeudi de chaque mois.

Les gens peuvent trouver plus d’informations sur le MCHPP et ses autres programmes de lutte contre la faim via Facebook.

” Précédent

Leave a Reply