Le géant chinois des télécommunications Huawei a embauché l’ancien président brésilien Michel Temer en tant que conseiller à l’approche de la vente aux enchères des réseaux sans fil 5G de nouvelle génération dans le pays, a rapporté ZDNet.

La pandémie de Covid-19 a retardé la vente aux enchères de la 5G au Brésil, initialement prévue pour mars 2020. Elle devrait maintenant se tenir au début de cette année.

Voir Zee Business Live TV Streaming ci-dessous:

Huawei a confirmé la nomination de Temer, professeur de droit constitutionnel et avocat, dans un communiqué, affirmant que la société était “attachée à la transparence avec toutes les parties prenantes”, a indiqué vendredi le rapport.

La nomination de Temer intervient à un moment où l’entreprise est menacée de se voir interdire de fournir des équipements 5G dans plusieurs pays en raison de perceptions de sécurité.

La nomination de Temer prend de l’importance compte tenu de sa proximité avec l’actuel président brésilien Jair Bolsonaro.

Dans son rôle actuel, Temer sera chargé d’offrir des conseils juridiques sur la mise en œuvre de la 5G au Brésil.

Cependant, Huawei est toujours confronté à des obstacles au Brésil, car en raison des demandes du président américain de l’époque, Donald Trump, Bolsonaro a montré une tendance à empêcher le géant chinois des télécommunications de développer de nouveaux réseaux mobiles dans le pays.

Temer est devenu président du Brésil après la destitution de Dilma Rousseff en 2016. Son mandat a pris fin à la fin de 2018.

En 2019, il a été arrêté pour avoir prétendument accepté des pots-de-vin de la société d’énergie nucléaire Electronuclear, qui a obtenu un contrat gouvernemental pour la construction de la centrale électrique d’Angra 3.

L’ancien président brésilien a ensuite reçu l’ordre d’être libéré de prison.

.

Leave a Reply