PHOTO DE FICHIER: les cartes SIM et les objets imprimés en 3D représentant la 5G sont placés sur une carte mère sur cette photo prise le 24 avril 2020. REUTERS / Dado Ruvic / Illustration

BRASILIA (Reuters) – Le gouvernement brésilien ne cherchera pas à interdire au fabricant chinois d’équipements de télécommunications Huawei Technologies Co Ltd des enchères de réseau 5G prévues pour juin de cette année, a rapporté samedi le journal Estado de S.Paul, citant des sources gouvernementales et industrielles.

Les coûts financiers pouvant s’élever à des milliards de dollars et la sortie du président allié Donald Trump de la Maison-Blanche obligent le président Jair Bolsonaro à revenir sur son opposition à l’offre de Huawei de fournir le réseau cellulaire de nouvelle génération aux opérateurs au Brésil, selon le journal.

Comme Trump, Bolsonaro s’oppose à Huawei au motif non prouvé qu’il partage des données confidentielles avec le gouvernement communiste chinois.

Mais, la Chine étant le plus grand partenaire commercial du Brésil et la capacité de Huawei à rivaliser sur les prix, il a fait face à la résistance de l’industrie et au sein de son propre gouvernement, y compris du vice-président Hamilton Mourao.

Estado de S.Paul a cité Mourao comme disant que toutes les entreprises qui fournissent les garanties nécessaires sur le respect de la souveraineté nationale du Brésil et de la protection des données seront autorisées à offrir des équipements 5G dans le pays.

Le mois dernier, des sources ont déclaré à Reuters que le gouvernement de Bolsonaro cherchait un moyen légal d’exclure Huawei des réseaux 5G au Brésil.

Reportage de Jamie McGeever; Montage par Alistair Bell

.

Leave a Reply