- Publicité -


New Delhi, 7 mars

La société chinoise d’équipements de télécommunications Huawei a signé un nouveau contrat avec Bharti Airtel à un moment où les entreprises chinoises sont sous le scanner du gouvernement.

- Publicité -

Huawei et ZTE font partie des entreprises chinoises auxquelles le gouvernement a donné des indications qu’elles devraient être tenues à l’écart des équipements de télécommunications, y compris les essais 5G.

Il y a déjà des inquiétudes en Inde au sujet des menaces cybernétiques des entreprises chinoises et cette menace est maintenant une préoccupation mondiale croissante.

Huawei exploite déjà le réseau longue distance d’Airtel et l’accord actuel est lié à cela.

Les rapports suggèrent que l’accord est un grand répit pour le fabricant d’équipement chinois, car il perd des contrats avec des opérateurs de télécommunications indiens depuis un temps considérable.

Un comité dirigé par le conseiller adjoint à la sécurité nationale (Dy NSA) nettoiera tous les équipements et gadgets, y compris les réseaux mobiles 5G et les chaînes d’approvisionnement, dans le but de protéger les intérêts essentiels de la sécurité nationale de l’Inde.

Le plan d’action de sécurité vise à classer les produits / équipements de télécommunications et leurs fournisseurs dans les catégories de confiance et de non-confiance.

Les entreprises ou les fournisseurs auxquels le comité d’experts ne faisait pas confiance ne seraient pas autorisés à faire affaire avec des fournisseurs de services de télécommunications indiens.

Une fois mis en œuvre, le plan d’action rendrait difficile pour les fournisseurs d’équipements de télécommunications chinois comme Huawei ou ZTE de passer des commandes d’approvisionnement auprès d’acteurs de télécommunications indiens tels que Jio, Airtel ou Vodafone Idea.

Huawei et ZTE ont fait l’objet d’un contrôle mondial pour avoir prétendument installé des vulnérabilités «de porte dérobée» dans une tentative désespérée d’espionnage pour le gouvernement chinois.

Dans le sillage des tensions frontalières indo-chinoises, le plan d’action du gouvernement sur le front des télécoms semble très apprécié et attendu par les agences centrales de sécurité et de renseignement. – IANS



Rate this post

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici