- Publicité -


Le département des télécommunications (DoT) a déclaré Idée Vodafone qu’il doit déployer les services 5G et attirer les investisseurs avant que le gouvernement ne convertisse le montant du paiement des intérêts différés de Rs 16 130 crore en capitaux propres.

Le développement peut mettre l’opérateur de télécommunications dans une situation difficile car il a misé sur le fait que le gouvernement convertirait d’abord les intérêts courus en capitaux propres, ce qui donnerait au premier une participation de 33% dans l’entreprise, offrant ainsi un confort aux investisseurs potentiels qui aiderait dans l’exercice de collecte de fonds.

“Nous ne savons pas exactement pourquoi cette (conversion d’actions) ne se produit pas. Le gouvernement a pris un certain temps … nous continuons donc à nous engager avec le DoT et nous nous attendons à ce que cela se produise bientôt », a déclaré Akshaya Moondra, PDG de Vodafone Idea, lors de l’appel aux analystes post-bénéfice vendredi, interrogé sur le retard dans la conversion de cotisations en fonds propres par le gouvernement.

- Publicité -

A lire aussi : COP27 : l’Inde poussera les pays développés à agir sur la finance climatique, la tech

« De notre point de vue, nous avions exercé l’option de conversion en janvier. Postez que nous avons également eu une discussion avec le DoT, et qu’ils nous avaient envoyé une lettre en mars, après quoi nous avions confirmé le montant de la conversion, qui avait été convenu entre le DoT et nous au mois d’avril. Postez que nous n’avons eu aucune communication du DoT à ce sujet », a déclaré Moondra.

Il a déclaré que le manque de fonds est l’une des principales raisons du retard dans le déploiement des services 5G. « Nous sommes prêts avec nos plans de déploiement de la 5G. Nous sommes engagés avec nos fournisseurs. Une fois le financement en place, nous serons en mesure de déployer les services et de les exécuter assez rapidement », a-t-il déclaré.

Vodafone Idea est le seul opérateur qui n’a pas introduit de services 5G ni donné de calendrier précis à cet égard jusqu’à présent.

Plus tôt dans la semaine, la société avait déclaré que rien n’empêchait le gouvernement de convertir la dette en actions même si le cours de l’action était inférieur à la valeur nominale de Rs 10.

Cependant, des sources du DoT ont déclaré que le gouvernement avait fait sa part en allégant les flux de trésorerie de l’opérateur de télécommunications, de sorte que ce dernier devrait d’abord faire sa part en faisant appel à des investisseurs et en commençant le déploiement des services 5G.

“Nous avons déjà donné un énorme soulagement aux opérateurs de télécommunications grâce à la réforme du secteur des télécommunications sous la forme d’un moratoire sur les revenus bruts ajustés et les redevances liées au spectre, maintenant nous voulons que l’entreprise partage d’abord sa feuille de route sur la collecte de fonds et le plan de déploiement de la 5G”, a déclaré un responsable. a dit.

Vodafone Idea cherche à lever Rs 25 000 crore, mais jusqu’à présent, les promoteurs n’ont pu infuser que Rs 4 940 crore.

La perte nette de la société s’est élargie à Rs 7 595,5 crores au cours du trimestre juillet-septembre sur une base séquentielle en raison de la hausse des coûts financiers et des dépenses d’exploitation du réseau. Les revenus consolidés ont augmenté de près de 2% en séquentiel pour atteindre Rs 10 615 crore en raison de l’ajout d’abonnés 4G et de l’augmentation des dépenses moyennes par consommateur sur son réseau.

A lire aussi : Spotter Mobility cherche à proposer une alternative au scooter avec un tricycle électrique

Les performances financières de la société ont eu un impact sur sa capacité à générer les flux de trésorerie dont elle a besoin pour régler ses dettes à leur échéance, ont indiqué les auditeurs de Vodafone Idea dans le rapport sur les résultats du trimestre de septembre.

À la fin du trimestre juillet-septembre, la dette brute de Vodafone Idea (hors dettes de location et y compris les intérêts courus mais non échus) s’élevait à 2,20 billions de roupies, comprenant des obligations de paiement différé du spectre de 1,36 billion de roupies, des passifs AGR de 68 590 crores de roupies qui sont due au gouvernement, et la dette des banques et des institutions financières de Rs 15 080 crore.

Lors des enchères du spectre 5G, qui se sont terminées vers la fin du mois de juillet, l’opérateur de télécommunications avait acheté du spectre d’une valeur de Rs 18 799 crore. La société a payé Rs 1 679 crore au DoT comme premier versement pour ce spectre.

Selon les experts, l’opérateur de télécommunications à court d’argent, qui fait déjà face à un roulement important d’abonnés, pourrait connaître davantage de roulement si le déploiement de la 5G est retardé.

Au cours des 17 mois précédant août, Vodafone Idea avait perdu plus de 30 millions de consommateurs sans fil, selon les données de l’Autorité de régulation des télécommunications de l’Inde. À la fin du mois d’août, la part de marché de l’entreprise était de 22 %, par rapport à Jio et Airtel à 36,5 % et 31,6 %, respectivement.




->Google Actualités

Rate this post

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici