Publicité
Rate this post


Une section Facebook News qui a fait ses débuts à la fin de l'année dernière aux États-Unis sera étendue au cours des six prochains mois à plus de pays.  - Photo gracieuseté de Facebook via AFP
Une section Facebook News qui a fait ses débuts à la fin de l’année dernière aux États-Unis sera étendue au cours des six prochains mois à plus de pays. – Photo gracieuseté de Facebook via AFP

SAN FRANCISCO, 26 août – Facebook a déclaré hier qu’il accélérait les projets d’internationalisation avec un onglet d’actualités qui implique de payer les éditeurs pour des articles diffusés via le principal réseau social.

Une section Facebook News qui a fait ses débuts à la fin de l’année dernière aux États-Unis sera étendue au cours des six prochains mois à davantage de pays, les principaux prétendants étant le Brésil, la Grande-Bretagne, la France, l’Allemagne et l’Inde.

«Dans chaque pays, nous paierons les éditeurs de nouvelles pour s’assurer que leur contenu est disponible dans le nouveau produit», a déclaré Campbell Brown, vice-président des partenariats de presse mondiaux de Facebook, dans un article de blog.

«Nous continuerons à créer de nouveaux produits et à réaliser des investissements mondiaux pour aider l’industrie de l’information à créer des modèles commerciaux durables.»

Facebook News a pris un «bon départ» aux États-Unis, générant un trafic en ligne important vers les éditeurs, selon Brown.

«Sur la base de ces progrès, nous accélérons nos plans d’expansion internationale», a déclaré Brown.

Les agences de presse ont eu du mal à gagner de l’argent alors que les revenus publicitaires et l’attention des gens se sont déplacés en ligne, où les articles sont disponibles gratuitement dans une dynamique critiquée par les éditeurs.

«L’innovation est essentielle à la construction d’un écosystème d’actualités durable», a déclaré Brown. – AFP-Relaxnews

.

Leave a Reply