Également dans le tour d’horizon régional de la région EMEA d’aujourd’hui: TIM franchit la fracture numérique; Swisscom rejoint le gang Azure; Deutsche Telekom protège les machines.

  • Nokia et opérateur finlandais Elisa doivent collaborer à une initiative de réseaux privés 5G, offrant des réseaux de qualité industrielle à des ports, des mines, des usines et des centres de distribution en Finlande. Les deux sociétés sont déjà en bons termes, Nokia ayant fourni la 5G RAN à Elisa. Elisa, qui compte environ 2,8 millions de clients dans ses livres, est depuis longtemps un pionnier de la 5G, lançant un service 5G commercial non autonome limité en 2018 (voir Elisa bat les États-Unis et l’Asie sur la ligne finlandaise 5G.)
  • Les Pouilles, une région péninsulaire du sud-est de l’Italie (que l’on appelle parfois aussi les Pouilles), est la première région d’Italie sans «fracture numérique». Alors prétend Telecom Italia (TIM), qui a achevé un projet mettant la technologie FTTx à la portée de 99,4% des foyers de la région, les 0,6% restants étant couverts par des connexions par satellite ou par accès fixe sans fil (FWA). Dans le cadre de son plan, TIM proposera prochainement au régulateur AGCOM que le réseau de cuivre de Tarente ?? l’une des principales villes de la région ?? être éteint et toutes les lignes de la ville ont migré vers le nouveau réseau «ultra-large bande».
  • Swisscom a reçu sa bénédiction de Microsoft, étant officiellement nommé “Azure Expert Managed Service Provider” dans l’environnement mondial de cloud public. Selon Swisscom, cette distinction a été décernée à moins de 100 entreprises dans le monde.
  • Deutsche Telekom a lancé Magenta Industrial Security, une offre conçue comme un bouclier de protection contre les cyberattaques pour les machines connectées. Selon DT, les machines et leurs systèmes de contrôle deviennent rapidement la cible privilégiée des pirates informatiques, mettant souvent la production à l’arrêt et facilitant le vol de données critiques et de propriété intellectuelle.
  • Sky UK a eu son coups de poing frappés par la Advertising Standards Authority pour une publicité faisant la promotion d’une “économie” sur un forfait comprenant Sky Signature TV et Sky Broadband Superfast qui ne s’est pas avéré être une économie du tout. L’annonce indiquait que le forfait était disponible pour 39 £ au lieu des 52 £ habituels, mais n’a pas précisé que les frais de 52 £ ne s’appliqueraient que si un client achetait les services séparément, plutôt que sous forme de forfait. L’ASA a dit à Sky que l’annonce ne devrait plus apparaître. Bien qu’il ait à peine besoin de le dire, BT a déposé la plainte initiale.
  • Wayra, Telefónical’incubateur de startups, s’est associé à Zone2boost, une initiative similaire soutenue par CaixaBank, Global Payments, Worldline et Visa. Selon les termes de l’accord, Zone2boost et Wayra choisiront conjointement des startups jugées dignes d’investissements, l’espoir étant que des investissements réussis apporteront des avantages à toutes les parties concernées. Ces dernières semaines, les deux organisations ont investi conjointement leur argent dans Proppos, qui utilise l’intelligence artificielle pour reconnaître les produits en magasin et offrir une «expérience d’achat plus rapide» sans numérisation.
  • L’autorité antitrust italienne a infligé une amende de 7 millions d’euros à Facebook (8,5 millions de dollars) pour ne pas se conformer à une demande de correction des “pratiques commerciales inappropriées” relatives à la manière dont elle traitait les données des utilisateurs. Comme Rapports de Reuters, l’autorité a d’abord demandé au géant des médias sociaux de mieux informer ses utilisateurs de l’utilisation de leurs données en novembre 2018, en leur infligeant une amende de 5 millions de dollars (5,5 millions de dollars).

    ?? Paul Rainford, rédacteur adjoint, Europe, Lecture légère



  • Leave a Reply