- Publicité -


Afin de mettre en place un réseau de communication privé, plus de 20 entreprises auraient demandé l’attribution directe du spectre 5G. La Département des télécommunications (DoT) a mené une étude pour déterminer la demande de spectre nécessaire à la construction réseaux privés. Après la réalisation de l’étude, diverses sociétés privées telles que Capgemini, Infosys, Larsen & Toubro, GMR, Tata Communications, Tejas Networks et Tata Power ont demandé l’attribution directe de Spectre 5G.


Le DoT a clairement indiqué que l’exercice en cours visait à étudier la demande et que la soumission d’une candidature n’impliquerait pas que le candidat reçoive du spectre, a rapporté The Economic Times.


Le rapport indique en outre que, conformément à l’étude de la demande, les entreprises ayant une valeur nette de plus de Rs 100 crore seront autorisées à demander du spectre afin de construire un réseau privé. De plus, le DoT a écrit au Autorité de régulation des télécommunications de l’Inde (Trai) donner des conseils sur le coût auquel le spectre pourrait être attribué.


Conformément à la politique de répartition du spectre dévoilée en juin, l’une des décisions prises par le ministère est de donner aux réseaux captifs un accès direct aux ondes mais seulement après avoir réalisé une étude de demande, ajoute le rapport.


Jusqu’à présent, il n’a pas fourni de date pour l’attribution directe du spectre. Cependant, les experts de l’industrie pensent qu’il faudrait un à deux ans au gouvernement pour publier des réglementations d’allocation spécifiques.


Les entreprises technologiques et les opérateurs de télécommunications se seraient affrontés sur la question de l’attribution directe du spectre aux entreprises pour la construction de réseaux privés captifs. Selon les rapports, les opérateurs de télécommunications se sont opposés à la proposition d’attribuer le spectre directement aux entreprises privées. Ils affirment que cela perturbera les règles du jeu équitables et fournira aux acteurs technologiques une entrée secrète pour offrir des services 5G aux entreprises. Pendant ce temps, les entreprises technologiques ont fait pression pour une allocation directe pour l’établissement de réseaux captifs. Ils affirment que les obliger à prendre le spectre des télécommunications limiterait leur flexibilité et leur efficacité.


->Google Actualités

Rate this post
- Publicité -

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici