Bell Canada a annoncé son intention d’investir jusqu’à 1,2 milliard CAD (934,7 millions de dollars) pour améliorer ses réseaux au cours des deux prochaines années, se fixant les objectifs initiaux de doubler la couverture 5G et d’étendre son offre de fibre à 900000 nouveaux emplacements en 2021.

L’opérateur a déclaré que 700 millions CAD du total seront investis en 2021, ce qui s’ajoute à son capex annuel régulier d’environ 4 milliards CAD. Cet investissement supplémentaire dans l’infrastructure réseau sera financé par le produit de la vente des centres de données de Bell en 2020.

«Notre succès en 2021 continuera d’être ancré dans les priorités que nous nous sommes fixées en 2020. Ils se concentrent sur des investissements accrus dans l’infrastructure de réseau de base qui jettera les bases de la future croissance de l’Internet haut débit et de la 5G; améliorer l’expérience client de bout en bout; la transformation numérique en cours de nos opérations et une focalisation continue sur notre structure de coûts », a déclaré Mirko Bibic, président et chef de la direction de Bell, lors d’une conférence téléphonique avec les investisseurs.

«Nous allons accélérer les dépenses en capital en 2021 pour aller de l’avant encore plus agressivement dans notre stratégie à haut débit réussie, en étendant toutes nos connexions fibre, en ouvrant l’Internet domestique sans fil à encore plus de communautés rurales et en construisant notre réseau sans fil 5G plus rapidement.»

Bell a annoncé le lancement de son service commercial 5G dans le pays en juin dernier. Le service 5G du transporteur était initialement disponible à Montréal, dans la région du Grand Toronto, à Calgary, à Edmonton et à Vancouver.

En 2020, Bell Canada a choisi la technologie RAN (Radio Access Network) Ericsson 5G pour soutenir son déploiement national d’accès sans fil mobile et fixe 5G. Le transporteur a commencé la construction de son réseau 5G l’année dernière, en utilisant des équipements du fournisseur finlandais Nokia.

Bibic a déclaré que le plan d’investissement accéléré de la société doublerait la portée de son réseau national 5G à 50%. Au cours de l’appel, l’exécutif a également noté que Bell avait sélectionné les fournisseurs nordiques Ericsson et Nokia comme fournisseurs du réseau autonome 5G de l’opérateur.

Le bénéfice net de Bell Canada au dernier trimestre de l’année a augmenté de 28,9% d’une année sur l’autre pour s’établir à 932 millions de dollars canadiens, tandis que les revenus ont diminué de 2,8% pour s’établir à 6,1 milliards de dollars canadiens, principalement en raison des effets de Covid-19 sur les activités de consommation et commerciales.

Dans le segment mobile, le chiffre d’affaires a diminué de 1,9% d’une année sur l’autre à 2,4 millions CAD, composé de revenus de services de 1,6 million CAD, en baisse de 2,5% par rapport à la même période de l’année précédente et de ventes d’équipement de 854 millions CAD , plat d’une année sur l’autre.

Bell a ajouté 81256 abonnés mobiles au quatrième trimestre de 2020, contre 121599 au quatrième trimestre de 2019.

«2021 sera une année de réinitialisation, alors que nous passons à un retour aux niveaux pré-pandémique de performance financière et de dynamique opérationnelle. Nous ne pouvons pas prédire avec précision la trajectoire et le rythme de la reprise économique, mais nous savons que notre activité est solide et nous prévoyons une amélioration progressive tout au long de l’année, tout comme nous l’avons fait après la sortie du T2 2020. Par conséquent, nous restons prudemment optimiste quant à nos perspectives commerciales », a déclaré Bibic.

Leave a Reply