- Publicité -


  • Des scientifiques chinois auraient développé un radar anti-furtif hypermobile
  • YPB s’apprête à lancer son application anti-contrefaçon MotifMicro sur les stores Apple et Google
  • Le conseil d’administration de Nearmap approuve l’offre de fabrication de licornes Thoma Bravo

Apparemment Des scientifiques chinois ont mis au point un radar anti-furtif qui pourrait être facilement installé presque n’importe où, y compris sur les toits.

Habituellement, les systèmes radar anti-furtifs ont besoin d’une grande antenne pour capter la signature des avions furtifs qui peuvent bloquer ou dévier les signaux radar, et même les versions portables prennent généralement des heures à installer et sont des cibles de choix pour les satellites et les drones – ce qui rend ce système portable c’est à peu près la taille d’un séchoir à linge.

- Publicité -

Le réseau radar à ondes métriques créé par Yang Minglei, professeur à l’Université Xidian au laboratoire national de traitement du signal radar, a en fait été testé au sommet d’un bâtiment sur un campus universitaire et aurait mieux fonctionné en termes de précision et de portée de détection.

Le système se compose de deux antennes identiques séparées d’environ 20 m sur le même toit, l’une émettant des impulsions électromagnétiques à basse fréquence et l’autre détectant les signaux de retour.

Les chercheurs affirment que le réseau d’antennes doubles offre une couverture étendue, permettant au système de capter des ondes plus longues réfléchies par une cible.

Yang a déclaré qu’il suivait des avions civils, mais qu’il puisse ou non détecter des avions furtifs du monde réel reste à voir.

Qui a publié des nouvelles technologiques aujourd’hui ?

GROUPE YPB (ASX:YPB)

YPB, acteur de la technologie de lutte contre la contrefaçon et d’engagement des consommateurs, a déclaré que son application MotifMicro (MM1) sera rendue publique dans les magasins d’applications Apple iOS et Google Play, ce qui la rendra disponible pour une utilisation B2B par les partenaires de l’entreprise.

Auparavant, l’application devait être directement envoyée aux téléphones des utilisateurs à l’aide d’un identifiant ou d’un IMEI du téléphone à utiliser.

“La disponibilité élargie ne générera pas en soi de revenus, car les revenus associés à MotifMicro proviennent de la vente des microparticules exclusives d’YPB qui sont incorporées dans les encres, les plastiques et d’autres substrats de production”, a déclaré la société.

L’application prend désormais en charge Android V9 et iPhone X et versions ultérieures grâce au développement d’une fonction d’étalonnage de l’appareil photo qui permet une adoption très large (en particulier pour Android).

L’application héberge également une interface utilisateur considérablement améliorée ainsi qu’un modèle de détection considérablement amélioré basé sur les principes de l’IA pour permettre la détection des particules MotifMicro dans des conditions réelles avec un smartphone non modifié.

De plus, YPB a actuellement engagé quatre partenaires d’essai payants en Australie, en Asie du Sud-Est, en Inde et au Moyen-Orient et estime que cet accès peut accélérer l’adoption et le déploiement à l’échelle mondiale.

NEARMAP (ASX:NEA)

Nearmap dit que son conseil d’administration a recommandé à l’unanimité Thoma Bravo fabrication de licornes offre et a conclu un acte d’implantation de régime.

« Nearmap s’est forgé une solide position dans le secteur de la géolocalisation », a déclaré le PDG Rob Newman.

« Notre modèle commercial a fait ses preuves en Australie et notre ambition de continuer à croître rapidement en Amérique du Nord s’aligne bien avec les ambitions futures de Thoma Bravo pour l’entreprise.

« Nous nous attendons à ce que le marché de l’intelligence de localisation et de l’imagerie aérienne en Amérique du Nord subisse des changements et une consolidation au cours des prochaines années, ce qui présentera des opportunités organiques et inorganiques pour Nearmap.

“J’attends avec impatience le travail exceptionnel et continu de notre équipe pour soutenir nos clients et notre empressement à tirer parti de notre succès, en bénéficiant des capacités opérationnelles, du soutien en capital et de l’expertise sectorielle approfondie de Thoma Bravo.”

Les actionnaires auront la possibilité de voter sur le Scheme lors d’une assemblée des actionnaires convoquée par le tribunal, qui devrait se tenir en novembre 2022.

K2FLY (ASX:K2F)

La société minière et environnementale Software-as-a-Service lance une nouvelle plate-forme de gouvernance des ressources qui comprendra une solution de rapport sur les ressources minérales améliorée et collaborera avec le fournisseur mondial de services logiciels et matériels pour l’industrie minière, Maptek, en s’intégrant à son Vulcan Logiciel.

Le logiciel de modélisation géologique et de conception de mines Vulcan 3D compte désormais plus de 22 000 utilisateurs dans le monde. Il est soutenu par des outils spécialisés pour visualiser, valider et modéliser les données afin de permettre l’analyse et d’appuyer les décisions.

La plate-forme peut désormais être utilisée pour traiter de multiples cas d’utilisation de la gouvernance des ressources, tels que la gouvernance des résidus, le patrimoine, les perturbations du sol et la réhabilitation.

La nouvelle version sera également plus rapide et plus facile à mettre en œuvre pour les petits clients.

Cours des actions YPB, NEA et K2F aujourd’hui :

STATIONNEMENT INTELLIGENT (ASX : SPZ)
Smart Parking a réalisé un chiffre d’affaires de 38,1 millions de dollars au cours de l’EX22, en hausse de 61 % par rapport à l’EX21, et l’EBITDA ajusté a été de 8,8 millions de dollars, en hausse de 296 % par rapport à l’EX21.

L’entreprise a mis cela sur le compte de la construction de “fondations pour la croissance” en Allemagne, en Australie et en Nouvelle-Zélande tout en continuant à faire évoluer ses principaux systèmes de surveillance des parkings au Royaume-Uni.

SPZ affirme que l’émission d’avis d’infraction de stationnement a augmenté de 81 % pour l’année, grâce à ses systèmes de reconnaissance automatique des plaques d’immatriculation/reconnaissance des plaques d’immatriculation (ANPR/LPR).

La société a également décroché 303 nouveaux sites pour ses services de gestion au cours de l’exercice 22 et a finalisé l’acquisition et l’intégration d’Enterprise Parking Solutions et de NE Parking.

APPRENTISSAGE 3P (ASX:3PL)

La société edtech a enregistré un chiffre d’affaires solide de 97,2 millions de dollars au cours de l’exercice 22, en hausse de 39,8 millions de dollars par rapport à l’exercice 21, l’EDITDAA sous-jacent augmentant de 4,4 millions de dollars à 13,8 millions de dollars et la perte nette statutaire après impôts de 0,6 million de dollars, soit une amélioration de 8,8 millions de dollars au cours de l’exercice 21.

La société a acquis Blake eLearning au cours de la période et le président exécutif Matthew Sandblom a déclaré que cela augure bien pour la croissance de la société.

“Nous élaborons de nombreux nouveaux programmes formidables qui, selon nous, feront une réelle différence dans les résultats d’apprentissage des compétences académiques clés”, a-t-il déclaré.

“La plupart de ces nouveaux programmes ne seront pas vus avant l’exercice 23-24. Je suis donc ravi que nous puissions encore nous attendre à une bonne croissance des ventes et de l’EBITDA entre-temps.”

Le directeur financier Anton Clowes a déclaré que le plan prévoyait une croissance à deux chiffres sur le marché B2C et une croissance à un chiffre sur le marché scolaire de base, avec des prévisions de revenus pour l’exercice 23 comprises entre 111 et 115 millions de dollars.

GROUPE FELIX (ASX:FLX)

Le joueur SaaS Felix affirme avoir vu des progrès opérationnels «significatifs» au cours de l’exercice 22 avec 40 sous-traitants utilisant Felix et sept accords d’expansion conclus.

Felix connecte les sous-traitants et les fournisseurs tiers en numérisant, automatisant et rationalisant une gamme de processus commerciaux critiques liés à l’approvisionnement, en réduisant les risques de la chaîne d’approvisionnement et en améliorant la transparence et la gouvernance.

La société comptait 66 618 fournisseurs sur le marché des fournisseurs au cours de l’exercice 22, augmentant de 28 % sur pcp et les revenus du groupe de 4,1 millions de dollars au cours de l’exercice 22, les revenus d’abonnement des sous-traitants contribuant fortement, augmentant de 39 % à 2 millions de dollars au cours de l’exercice 22.

De plus, il a un partenariat qui progresse comme prévu avec InEight, un fournisseur de logiciels de gestion de projets de construction.

“Avec notre stratégie de mise sur le marché avec InEight convenue, nous sommes très heureux de capitaliser sur les opportunités à court terme qui progressent dans notre pipeline et sur l’effet de levier opérationnel que le partenariat offre”, a déclaré le co-fondateur et PDG Mike Davis.

Cours des actions SPZ, 3PL et FLX aujourd’hui :

Vous pourriez être intéressé par

Rate this post

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici