Après deux mois de délibérations, le tribunal des brevets et du marché de Stockholm a statué que le fournisseur de VPN suédois OVPN n’avait pas besoin de remettre les journaux concernant un titulaire de compte soupçonné d’être impliqué dans le site torrent The Pirate Bay.

Cette décision est une victoire pour la confidentialité numérique en Suède et une victoire personnelle pour l’OVPN. Il met un terme à l’affaire déposée par la Rights Alliance au nom de deux sociétés cinématographiques suédoises – AB Svensk Filmindustri et Nordisk Film A / S.

L’affaire judiciaire contre le fournisseur de VPN suédois visait à le forcer à révéler quel titulaire de compte s’était vu attribuer un adresse IPv4 publique, à une heure précise le 2 juin 2020. Heureusement pour la confidentialité de ce titulaire de compte, OVPN est un fournisseur zéro-logs qui est totalement incapable de se conformer à ce type de demande.

En raison de la manière efficace dont il gère son service, OVPN ne peut en aucun cas fournir des informations sur ses utilisateurs, même si un mandat lui est délivré. En effet, il n’enregistre pas le trafic, les horodatages, les requêtes DNS, les adresses IP, les adresses MAC ou même l’utilisation de la bande passante pour les sessions individuelles. OVPN a déclaré à ProPrivacy:

Nous sommes heureux d’avoir remporté l’injonction car elle clarifie en outre que les services VPN ne sont pas des fournisseurs de services Internet en Suède et n’ont donc aucune obligation de se connecter. Cela montre que la Suède est un bon pays pour gérer un service VPN.

OVPN

Une victoire pour la confidentialité

L’affaire a commencé en juin, lorsque Rights Alliance (RA) a pris à tort pour cible le FAI suédois Obenetwork avec une injonction. À ce moment-là, Obenetwork a répondu en expliquant que l’adresse IP en question était louée à l’utilisateur final par OVPN. Avec cette clarification apportée, RA a légalement poursuivi OVPN pour obtenir les informations qu’elle souhaitait.

La nouvelle injonction a tenté de forcer l’OVPN à fournir le nom, l’adresse, les informations de paiement et les détails du titulaire du compte sur la durée pendant laquelle cet utilisateur spécifique avait payé pour accéder à une adresse IP dédiée.

Heureusement pour l’utilisateur VPN en question, OVPN est un service axé sur la confidentialité qui n’a pas de disque dur connecté à ses serveurs. Cela garantit qu’il a aucun moyen de se conformer avec ces types de demandes de données formelles. Selon le fournisseur VPN, même les informations sur qui a payé pour le service ne sont pas conservées dans le fichier, c’est pourquoi il est impossible pour OVPN de connaître l’identité de la personne qui a loué l’IP dédiée.

Au cours de l’essai, RA a tenté de trouver son propre chemin en faisant appel à un expert VPN. Cette tentative de faire pression sur l’OVPN pour qu’elle révèle qu’elle détenait des informations utiles dans son dossier s’est finalement retournée contre lui lorsque l’expert a admis que ce n’était pas nécessairement le cas.

OVPN était prêt à admettre au tribunal qu’il pouvait théoriquement vérifier qui louait une adresse IP dédiée en temps réel. Cependant, il a également souligné qu’il ne pouvait pas déduire qui avait utilisé une adresse IP dédiée spécifique à une date et une heure antérieures.

Par conséquent, le tribunal a conclu de manière concluante que OVPN n’était pas légalement tenu de conserver des données sur ses utilisateurs, et n’a pas été en mesure de contribuer à l’injonction. En conséquence, l’affaire a renforcé la Suède en tant que juridiction idéale pour les fournisseurs de VPN. L’OVPN nous a dit:

En utilisant un service VPN, vous transférez essentiellement la confiance de votre FAI vers le fournisseur VPN. Il est essentiel que vous utilisiez un service VPN digne de confiance et transparent sur la façon dont l’entreprise est gérée et les méthodes qu’ils ont utilisées pour protéger votre vie privée et votre intégrité.

Nous sommes convaincus que toutes nos allégations de non-journalisation ont été prouvées et vérifiées et que les utilisateurs peuvent à nouveau être rassurés sur le fait qu’OVPN est un fournisseur VPN digne de confiance.

Conclusion

Les conclusions de cette affaire renforcent pourquoi il est important pour les utilisateurs de VPN de s’en tenir à des services VPN dignes de confiance basés dans des juridictions qui respectent le droit des fournisseurs de services de se commercialiser comme aucun journal.

L’affirmation de Rights Alliance selon laquelle l’OVPN a délibérément géré un «service déloyal» utilisé pour contourner la loi est faux, et il est formidable de voir le tribunal suédois se prononcer en faveur de cet important outil de protection de la vie privée. Les VPN sont utilisés par un grand nombre de personnes à des fins tout à fait légitimes, notamment des journalistes, des avocats, des politiciens, des militants des droits de l’homme et des dissidents politiques.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here