introduction

Sur le marché d’un GPU haut de gamme? Des ruptures de stock prolongées ont laissé les joueurs sur PC peu de choix, et si la sécheresse persiste, vous devrez peut-être recourir à une GeForce GTX 1050 Ti. La situation est vraiment désastreuse, mais rien ne nous empêche de faire l’éloge des cartes graphiques que nous aimerions posséder.

À l’extrémité supérieure du marché, nous pensons qu’aucun passionné ne réfléchirait à deux fois si la Radeon RX 6900 XT Toxic de Sapphire était disponible pour être ajoutée au panier. Officiellement lancée aujourd’hui, mais facilement disponible qui sait quand, cette solution tout-en-un et tout en danse prend le meilleur GPU d’AMD et le pousse à la limite avec l’aide du refroidissement liquide tout-en-un.

Pour une petite somme de 1299 £ (peut-être 2000 £ + sur Ebay?), Sapphire’s Toxic est conçu pour étancher la soif des passionnés de matériel de classe supérieure qui ont tendance à ne pas accepter le deuxième meilleur. Rien de mal avec ces perspectives, et étant donné que la carte de référence d’AMD a été lancée à 999 £ il y a quelques mois, une prime théorique de 300 £, dans le climat actuel, est raisonnable compte tenu du refroidissement accru et de la portée globale de la conception Toxic.

Mesurant 269 mm x 131 mm x 44 mm, la carte occupe la meilleure partie des deux emplacements et demi (à l’exclusion du radiateur) et semble convenablement élégante avec son carénage gris équipé de sections en miroir et rétro-éclairées qui contribuent à donner un aspect et une sensation de haute qualité. . La découpe hexagonale du ventilateur se marie également bien et, comme prévu, il existe une plaque arrière en métal pleine grandeur pour améliorer la rigidité, faciliter le refroidissement et compléter l’esthétique.

Ce qui distingue la Toxic de la plupart des autres cartes graphiques, c’est le refroidisseur de liquide en boucle fermée. Une pompe à profil bas, soigneusement cachée sous le carénage, est reliée à un radiateur de 360 ​​mm via des longueurs de 470 mm de tube en caoutchouc gainé. Évacuer la chaleur du GPU ne devrait pas poser de problème pour un refroidisseur de cette ampleur, et les quatre ventilateurs (trois sur le radiateur, un autre sur la carte elle-même) offrent un éclairage RVB en standard. Un kit attrayant, même si c’est dommage que Sapphire n’ait pas trouvé de moyen plus transparent d’acheminer les câbles du ventilateur; un câble séparateur attaché à un tube n’est pas le plus élégant.

En tant que carte qui est tout au sujet de l’excès, il y a des améliorations dispersées partout. Le PCB personnalisé de Sapphire utilise une conception VRM numérique à 13 + 1 phases pour le GPU, plus deux phases pour la mémoire, un dissipateur thermique dédié moulé sous pression entrecoupé de quelques caloducs se trouve sous le ventilateur de la carte graphique pour un VRM amélioré et un refroidissement de la mémoire, et l’alimentation est fournie via une configuration 8 + 8 + 6 PCIe.

Tous les éléments susmentionnés indiquent des fréquences prêtes à l’emploi saines, et Sapphire s’y oblige dûment. Le BIOS par défaut est livré avec une horloge de jeu de 2 135 MHz (contre 2 015 MHz) et une horloge de suralimentation de 2 365 MHz (contre 2 250 MHz). Un BIOS secondaire, plus conservateur, abaisse l’horloge de suralimentation d’une fraction à 2340 MHz, tandis que les deux maintiennent le tampon de trame GDDR6 de 16 Go à une référence de 16 Gbps.

Pas mal, mais étant donné que Sapphire décrit les cartes Toxic comme présentant des GPU sélectionnés avec soin, vous vous attendez à un peu plus. Il s’avère que vous pouvez monter le cadran jusqu’à onze en activant Toxic Boost à partir de l’utilitaire logiciel Trixx du fabricant. En effet, un overclocking en un clic, les rampes Toxic Boost augmentent la fréquence jusqu’à 2660 MHz tout en augmentant la vitesse de la mémoire à 16,8 Gbps. Ne vous attendez pas à ce qu’un autre 6900 XT standard soit aussi rapide.

Le même logiciel Trixx peut être utilisé pour changer de BIOS à partir de Windows et prend également en charge la personnalisation RVB. La majeure partie du décor rétroéclairé se trouve à l’avant de la carte, ce qui la rend la mieux adaptée à une installation verticale, mais il existe une option pour éteindre complètement l’éclairage, et si vous préférez garder les choses synchronisées, un en-tête aRGB est situé vers la fin de la carte. Enfin, les sorties d’affichage sont conservées dans le quatuor familier de trois DisplayPort 1.4 et d’un seul HDMI 2.1.

Nous avons presque réussi à presser le radiateur de 360 ​​mm à l’intérieur de notre plate-forme de test AMD Ryzen 9 3950X, qui se souvient avoir déjà un refroidisseur de processeur de 360 ​​mm dans le toit, et nous sommes intrigués de découvrir à quel point le radiateur de 360 ​​mm fonctionne bien derrière la solide porte d’entrée. du châssis Fractal Design Define 7. Faisons courir les chiffres, d’accord?

Leave a Reply