introduction

Le retour à la forme d’AMD dans l’espace graphique est une bonne nouvelle pour les fans de la technologie Sapphire. Le fabricant basé à Hong Kong est réputé pour produire des cartes graphiques de haute qualité, et après avoir regardé sans rien faire comme Nvidia dominait les générations récentes, il est maintenant impatient de passer à la vitesse supérieure avec une gamme de matériels de dernière génération basés sur le concurrent RDNA 2 d’AMD architecture.

Même à ce stade précoce, Sapphire a déjà neuf cartes Radeon RX 6000 Series différentes dans son écurie, les solutions de premier ordre relevant du parapluie Nitro +. Nous avons déjà vu le RX 6800 XT recevoir le traitement à trois ventilateurs, et aujourd’hui, nous suivons de plus près le RX 6800 Nitro +.

Au prix, en théorie, de 639 £, la meilleure variante refroidie sur mesure de Sapphire obtient une prime élevée par rapport à la carte de référence de 530 £ et se retrouve en train d’empiéter sur le territoire haut de gamme occupé par le RX 6800 XT et le GeForce RTX 3080 de Nvidia. aucun des produits susmentionnés n’est en stock nulle part, et comme les pénuries mondiales ne montrent aucun signe de diminution, il est difficile de tirer une véritable conclusion sur le prix; les fabricants et les détaillants sont bien conscients du fait que chaque carte se vendra dans le climat actuel.

Pourtant, si vous faites partie des rares chanceux qui parviennent à emporter un RX 6800 Nitro +, il est peu probable que vous soyez déçu. La capacité de Sapphire à créer certaines des cartes graphiques les plus robustes n’a pas diminué au cours des années d’AMD dans la nature, et nous sommes confiants en affirmant que peu d’AIB, pour AMD ou Nvidia, maintiennent un niveau de qualité aussi élevé que celui-ci. Nous aimons même l’apparence de la carte, avec des garnitures argentées accentuant le carénage noir, un éclairage RVB élégant et une plaque arrière en métal argenté offrant une bonne rigidité.

Les dimensions de 311 mm x 134 mm x 55 mm garantissent que la carte se déverse généreusement dans le troisième emplacement, et un poids de 1,2 kg laisse supposer un bon refroidissement. Au milieu de l’assemblage se trouve un dissipateur thermique en aluminium pleine longueur, un module de refroidissement à double caloduc dédié attaché à la mémoire, au MOSFET et aux selfs, ainsi que des tampons thermiques reliant le PCB à la plaque arrière. En plus de tout cela, il y a trois ventilateurs, avec un ventilateur central légèrement plus petit tournant dans la direction opposée au duo extérieur censé pour un flux d’air optimal.

Un tel refroidissement robuste est l’attraction principale, mais il existe également d’autres incitations utiles. Sapphire comprend un double BIOS en standard, avec des modes Performance (par défaut) et Silencieux prédéfinis, et le commutateur matériel a un troisième paramètre qui permet la sélection du BIOS depuis l’utilitaire logiciel Trixx, donnant aux utilisateurs la possibilité de changer de BIOS sans avoir à s’aventurer PC. Enfin, il y a aussi un en-tête aRGB à trois broches à l’extrémité du PCB ouvrant la voie à un éclairage synchronisé avec du matériel compatible.

L’alimentation est fournie via une configuration standard 8 + 8, avec les deux connecteurs encastrés facilement accessibles grâce à une encoche dans la plaque arrière, et comme prévu, Sapphire fournit un overclock d’usine en standard. La fréquence de base standard passe de 2 105 MHz à 2 190 MHz, ce qui représente une légère augmentation de 4%, tandis que le grand tampon de trame GDDR6 de 16 Go reste fidèle à une vitesse de référence de 16 Gbps.

Nous nous attendons à ce que la carte Nitro + soit un peu plus rapide que la carte de référence d’AMD, mais nos prochains benchmarks suggèrent le contraire. Pour une raison quelconque, la carte AMD est un peu plus heureuse à l’intérieur de notre plate-forme de test Ryzen, augmentant régulièrement entre 2200 MHz et 2250 MHz. Le Nitro + de Sapphire, quant à lui, a tendance à se situer autour de la barre des 2160 MHz. Il n’y en a pas beaucoup, mais ne supposez pas automatiquement que des cartes partenaires plus chères offriront une augmentation significative du framerate.

Cela a l’air plutôt beau à l’intérieur de notre PC de test avec Sapphire faisant un travail d’éclairage décent. aRGB est réparti sur trois sections – le logo Sapphire et la bande lumineuse sur le dessus, plus un logo sur la plaque arrière – et il y a suffisamment de LED pour assurer une répartition uniforme de la lumière. À l’arrière, les sorties d’affichage sont conservées dans le quatuor familier de HDMI 2.1 et de trois DisplayPort 1.4.

C’est dommage que le stock continue de s’avérer difficile à trouver – les Radeon semblent être encore plus rares que GeForce au moment de la rédaction de cet article – et les perspectives immédiates des détaillants britanniques populaires n’est pas prometteur. Nous pourrions attendre un moment que la poussière retombe, alors en attendant, allons-y, imprégnons-nous des repères.

Leave a Reply