Rate this post

[ad_1]

Tim Sweeney, PDG du fabricant de Fortnite Epic Games Inc., a déclaré mercredi qu’Apple lui avait dit que le jeu serait “mis sur liste noire de l’écosystème Apple” jusqu’à ce que le cas juridique des sociétés soit résolu et que tous les appels soient épuisés, ce qui pourrait prendre aussi longtemps. comme cinq ans.

Sweeney a posté sur Twitter qu’Epic a demandé à Apple de rétablir Fortnite et a promis “qu’il respectera les directives d’Apple chaque fois que nous publierons des produits sur les plates-formes d’Apple”.

“Apple a passé un an à dire au monde, au tribunal et à la presse qu’ils ‘accueilleraient le retour d’Epic sur l’App Store s’ils acceptaient de jouer selon les mêmes règles que tout le monde’. Epic a accepté, et maintenant Apple a renoncé à un autre abus de son pouvoir de monopole sur un milliard d’utilisateurs”, a tweeté Sweeney.

Apple a refusé de commenter.

Plus tôt ce mois-ci, le juge fédéral supervisant la bagarre juridique des entreprises a ordonné à Apple de démanteler une partie lucrative de la barricade concurrentielle qui gardait sa boutique d’applications iPhone étroitement gérée, mais a rejeté les allégations selon lesquelles la société gérait un monopole illégal qui étouffe la concurrence et l’innovation. Mais la juge de district américaine Yvonne Gonzalez Rogers n’a pas qualifié Apple de monopole ni exigé qu’elle autorise les magasins concurrents à proposer des applications pour iPhone, iPad et iPod.

Epic fait appel de la décision.

Epic avait affirmé qu’Apple avait escroqué les fabricants d’applications en facturant des commissions allant de 15% à 30% pour les transactions dans l’application, car il interdit d’autres options sur son iPhone, iPad et iPod.

Lorsqu’Epic a tenté d’échapper aux commissions avec un système de paiement alternatif à Fortnite en août dernier, Apple l’a évincé de l’App Store pour mettre en place une confrontation juridique qui pourrait l’obliger à baisser ses frais. Mais Apple a insisté sur le fait que les commissions sont un péage raisonnable payé par une minorité des 1,8 million d’applications de son magasin pour aider à couvrir les plus de 100 milliards de dollars qu’elle a investis dans les logiciels mobiles.

[ad_2]

Leave a Reply