ORLANDO (Floride) • Un tournoi de play-in aura lieu pour la première fois aujourd’hui pour décider de la huitième et dernière tête de série des barrages de la National Basketball Association (NBA) de la Conférence Ouest.

Jeudi, quatre équipes étaient en lice, moins de quatre matchs les séparant.

Mais, malgré avoir battu les Dallas Mavericks 128-102 pour devenir la seule équipe à aller 8-0 dans la «bulle», les Phoenix Suns ont finalement été éliminés (34-39) en raison de leur forme pré-bulle.

Il en était de même pour les San Antonio Spurs (32-39), dont le meilleur record conjoint de la NBA de 22 voyages consécutifs d’après-saison a pris fin après une défaite de 118-112 par les Utah Jazz.

En tant que tel, les Portland Trail Blazers, huitième tête de série (35-39), accueilleront les Memphis Grizzlies (34-39), en neuvième position, à Disney World, n’ayant besoin que d’une seule victoire pour sceller une place pour les barrages.

Publicité

Si les Blazers perdent, les équipes joueront à nouveau demain, le vainqueur remportant la dernière place d’après-saison et une rencontre avec les Los Angeles Lakers, tête de série, au premier tour mardi prochain.

Portland a enduré un match éprouvant pour les nerfs, devançant les Brooklyn Nets de quatre points en 90 secondes après le début du quatrième quart avant que Damian Lillard ne prenne la relève.

Le quintuple All-Star est connu sous le nom de « Dame Time » pour sa capacité à se saisir des derniers instants des matchs de la NBA.

Depuis qu’il a été moqué par le duo des Los Angeles Clippers Paul George et Patrick Beverley pour avoir raté une paire de lancers francs tardifs, entraînant une défaite samedi dernier, il est en feu. Jeudi n’a pas été différent puisque le garde a mené tous les buteurs avec 42 points pour pousser les Blazers au-dessus de la ligne avec une victoire de 134-133, leur assurant ainsi une chance de se qualifier pour les séries éliminatoires pour la septième saison consécutive.

Son total de 154 points au cours des trois derniers matchs est le maximum qu’un joueur ait marqué lors de ses trois derniers matchs de la saison. Il est également le premier joueur de l’histoire de la NBA à terminer la saison régulière avec trois matchs successifs de plus de 40 points.

Douze de ses 42 points contre les Nets sont survenus dans les 12 dernières minutes, mais Lillard a affirmé qu’il était simplement à la hauteur de son surnom – comme il l’a fait au cours des huit dernières campagnes avec Portland.

C’EST DAME TEMPS

Je ne voulais juste pas être trop passif … Je serai toujours prêt mentalement. Je ne suis jamais préoccupé par cela (en descendant vers le fil).

DAMIAN LILLARD, garde des Portland Trail Blazers, lors de son show de 42 points contre les Brooklyn Nets jeudi.

« Je ne voulais tout simplement pas être trop passif », a-t-il déclaré à ESPN. « Alors, alors que je montais le ballon, j’ai dit: ‘Dès que je vois une opportunité, je vais me relever.’ Je serai toujours prêt mentalement. Je ne suis jamais préoccupé par ça (descendre au fil). « 

L’entraîneur des Blazers, Terry Stotts, n’a pu retirer sa casquette qu’à son joueur vedette, mais il sait qu’ils n’ont pas encore atteint la terre promise.

« Honnêtement, le rouleau sur lequel il était … c’est Dame, nous avions besoin de chacun de (ces points) », a-t-il déclaré. « Nous sommes ravis d’être dans la ronde de play-in, mais ce n’est pas comme si nous sautions de haut en bas … Nous avons un adversaire coriace à Memphis. »

Contrairement aux Blazers, les Grizzlies ont eu la tâche plus facile lors de leur victoire 119-106 sur les meilleures têtes de série de la NBA, les Milwaukee Bucks, qui manquaient au joueur le plus précieux Giannis Antetokounmpo qui a été suspendu.

Avec seulement deux victoires depuis son entrée dans la « bulle », Memphis vient tout juste de réussir à grincer dans la conversation des play-offs, alors les critiques ont installé les Blazers comme favoris à traverser.

Leur centre vedette Jaren Jackson Jr a également été exclu en raison d’une blessure au genou de fin de saison, mais le coureur de tête de la recrue de l’année, Ja Morant, qui a contribué 12 points contre les Bucks, pense que même s’ils ne parviennent pas à gagner une place d’après-saison. pour la première fois depuis 2017, son équipe est toujours surpassée.

« Nous devions être, quoi, 27e? Maintenant, regardez-nous. Être cet opprimé n’a pas d’importance pour nous », a-t-il déclaré à ESPN. « Nous adorons être les outsiders. C’est juste une motivation supplémentaire, du carburant pour le feu. »

REUTERS

Rate this post
Publicité
Article précédentRichards du pt Fortin reconnaissant, mais pas surpris par la victoire
Article suivantGoogle organise un webinaire public de 2 jours pour partager ses connaissances et ses outils d’apprentissage à distance
Berthe Lefurgey
Berthe Lefurgey est une journaliste chevronnée, passionnée par la technologie et l'innovation, qui fait actuellement ses armes en tant que rédactrice de premier plan pour TechTribune France. Avec une carrière de plus de dix ans dans le monde du journalisme technologique, Berthe s'est imposée comme une voix de confiance dans l'industrie. Pour en savoir plus sur elle, cliquez ici. Pour la contacter cliquez ici

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici