Photo: Depositphotos.com

L’organisme de surveillance de la vie privée Autoriteit Persoonsgegevens a recommandé au ministère de la Justice, aux écoles et aux universités de cesser d’utiliser les services Google, tels que la messagerie électronique et le stockage en nuage, car ils ne respectent pas les lois européennes sur la protection de la vie privée, selon des documents confidentiels en possession du Financieele Dagblad.

La critique de l’AP à l’encontre du géant américain du logiciel était « inhabituellement forte », selon le journal.

Le chien de garde a déclaré que l’utilisation des services Google, tels que Gmail, Meet, Sheets, Docs et Classroom était largement utilisée, mais que les écoles et les universités ne savent pas comment, où et dans quel but les données personnelles des élèves et étudiants sont traitées. Cela le rend « illégal », selon le journal cite l’AP.

Les ministres néerlandais ont fait commentaires similaires en mars.

Le ministère de la Justice, qui avait envisagé d’utiliser les services de Google et avait entamé des négociations avec l’entreprise, avait demandé conseil à l’AP et avait reçu l’ordre de ne pas aller de l’avant en raison de “questions fondamentales auxquelles il fallait d’abord répondre”, a cité le FD des documents comme disant.

L’actualité intervient dans le sillage de l’actualité nationale et européenne préoccupations sur l’influence croissante des éditeurs de logiciels américains et ses implications en matière de confidentialité.

Des experts ont déclaré au FD que, sur la base des recommandations, non seulement les ministères de la justice et de l’éducation pourraient abandonner Google, mais également tous les autres départements.

Les développements seront suivis avec grand intérêt par les autres membres de l’UE, a déclaré au journal Paul Breitbarth, spécialiste de la protection de la vie privée. « Un organisme de surveillance régional en Allemagne est parvenu à une conclusion similaire [ as the AP] plus tôt », a-t-il déclaré.

Le logiciel scolaire de Google ne respecte pas les garanties de confidentialité, selon les ministres néerlandais

Les recommandations de l’AP mettront les écoles dans une position difficile en tant qu’écoles primaires et, par exemple l’Université de Groningue, utilisent le logiciel Google pour les réunions de parents, les résultats des élèves, l’enseignement en ligne et le trafic postal.

Un porte-parole du gouvernement a déclaré au journal que les parties concernées étaient en pourparlers avec Google “les exhortant à prendre en compte leur responsabilité sociale, à éliminer les risques et à garantir la confidentialité des élèves et des étudiants afin que les écoles puissent continuer à utiliser les produits en toute sécurité”.

Google, qui tente d’augmenter sa participation sur le marché des services gouvernementaux, a déclaré qu’il “appréciait” les commentaires de l’AP et s’attendait à une solution rapide au problème. Google s’engage à respecter la loi européenne sur la protection de la vie privée, a déclaré un porte-parole.

Merci d’avoir fait un don à DutchNews.nl

L’équipe de DutchNews.nl tient à remercier tous les généreux lecteurs qui ont fait un don ces dernières semaines. Votre soutien financier nous a aidés à étendre notre couverture de la crise du coronavirus les soirs et les week-ends et à vous tenir au courant des derniers développements.

DutchNews.nl est gratuit depuis 14 ans, mais sans le soutien financier de nos lecteurs, nous ne serions pas en mesure de vous fournir des nouvelles et des fonctionnalités justes et précises sur tout ce qui concerne le néerlandais. Vos contributions rendent cela possible.

Si vous n’avez pas encore fait de don, mais que vous souhaitez le faire, vous pouvez le faire via Ideal, carte de crédit ou Paypal.

Leave a Reply