- Publicité -


“Les mains de Google ne sont pas liées et il a la responsabilité d’agir”, a-t-il écrit.

Dans un e-mail au Times, Lara Levin, porte-parole de Google, a refusé de commenter l’enquête ou la lettre du sénateur.

M. Blumenthal a fait la même chose dans sa lettre à Microsoft, écrivant au directeur général de la société, Satya Nadella, et à son président, Brad Smith. Le représentant de Microsoft a refusé de faire tout commentaire supplémentaire.

- Publicité -

Les opérateurs du site suicide utilisent depuis longtemps Cloudflare, une entreprise américaine qui fournit des cyberprotections, pour masquer les noms de son hébergeur, ce qui rend difficile, voire impossible, de savoir quelle entreprise fournit ces services.

En 2019, Cloudflare a été informé des dangers du site Web sur le suicide par des responsables du gouvernement australien. L’année suivante, des parents dont les enfants étaient décédés alors qu’ils participaient au site ont demandé à Matthew Prince, directeur général de Cloudflare, de cesser de fournir ses services au site, mais il n’a pas répondu. Cloudflare a refusé de répondre à une demande de commentaire pour cet article.

Les deux hommes qui ont lancé le site, utilisant les noms en ligne Marquis et Serge, avaient tenté de cacher leur véritable identité. Mais en utilisant des dossiers d’enregistrement de domaine et des factures, des documents financiers, d’autres activités en ligne, des dossiers judiciaires et des entretiens, le Times a révélé qu’il s’agissait de Lamarcus Small, 28 ans, de Huntsville, Alabama, et Diego Joaquín Galante, 30 ans, de Montevideo, Uruguay.

M. Small a nié toute implication dans le site. M. Galante a reconnu dans un courriel qu’il avait affiché sur le site sous le nom de Serge, mais a nié en être un fondateur ou un exploitant.

Après la publication de l’article, le 9 décembre, Marquis a annoncé sur le site qu’il démissionnait en tant qu’administrateur, supprimait définitivement son compte et confiait l’exploitation du site à une personne utilisant le nom en ligne RainAndSadness.

Rate this post
Avatar
Violette Laurent est une blogueuse tech nantaise diplômée en communication de masse et douée pour l'écriture. Elle est la rédactrice en chef de fr.techtribune.net. Les sujets de prédilection de Violette sont la technologie et la cryptographie. Elle est également une grande fan d'Anime et de Manga.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici