Les habitants du district de Cochrane passent plus de temps chez eux, selon Google.

Les données de mobilité Google pour le 5 janvier montrent une augmentation de 11% du temps passé à la maison par rapport à une période de référence de cinq semaines suivie du 3 janvier au 6 février 2020.

Pour le district de Cochrane, qui comprend Timmins, le rapport montre également une baisse de 38% des visites dans les commerces de détail et de loisirs, une diminution de 1% des visites dans les épiceries et les pharmacies et une baisse de 27% des visites sur les lieux de travail. La plus forte diminution concerne les visites des gares de transport en commun, qui ont chuté de 53% par rapport à la période de référence en 2020.

Google a collecté des données pour montrer les tendances de la mobilité communautaire pendant la pandémie.

Les informations sont recueillies auprès des utilisateurs qui ont activé leur paramètre d’historique des positions.

“Aucune information personnellement identifiable, telle que l’emplacement, les contacts ou les mouvements d’un individu, ne sera disponible à aucun moment”, lit-on dans l’aperçu de Google.

Les données montrent l’évolution du nombre de visiteurs dans toutes les catégories sauf résidentielles où elles montrent un changement de durée.

“Parce que les gens passent déjà une grande partie de la journée dans les lieux de résidence (même les jours de travail), la capacité de changement n’est pas si grande”, selon Google.

Pour les autres régions du nord-est de l’Ontario, les données de mobilité de Google sont les suivantes:

District d’Algoma

  • Commerce de détail et loisirs, -36%
  • Épicerie et pharmacie, -4 pour cent
  • Stations de transport en commun, -44%
  • Lieux de travail, -36 pour cent
  • Résidentiel, +13%

Grand Sudbury

  • Commerce de détail et loisirs, -38%
  • Épicerie et pharmacie, -6%
  • Stations de transport en commun, -52%
  • Lieux de travail, -38 pour cent
  • Résidentiel, +16%

Nipissing

  • Commerce de détail et loisirs, -27%
  • Épicerie et pharmacie, -5 pour cent
  • Stations de transport en commun, -54%
  • Lieux de travail, -39 pour cent
  • Résidentiel, +13%

Les données incluent également les parcs. Pour les régions mentionnées ci-dessus, les données n’ont pas atteint les seuils de qualité et de confidentialité de Google pour chaque jour inclus dans le graphique.

Google note que ces données sont un échantillon et “peuvent ou non représenter le comportement exact d’une population plus large”.

Les rapports de mobilité seront disponibles “tant que les responsables de la santé publique les trouveront utiles dans leur travail pour arrêter la propagation du COVID-19”.



Leave a Reply