Emballez vos perles de Mardi Gras et commandez une autre tournée de beignet car Poor House Bistro sera bientôt en mouvement. Le restaurant du centre-ville de San Jose, qui sert des plats de style Nouvelle-Orléans à quelques pas du SAP Center, se dirige vers le quartier de la Petite Italie plus tard cet été.

Le propriétaire de Poor House, Jay Meduri, a déclaré mercredi qu’il venait de signer un bail pour ouvrir le restaurant, qui sera rebaptisé Poor House Bistro de Famiglia Meduri en l’honneur de sa nouvelle maison entre Henry’s Hi-Life et le centre culturel et musée italien en construction. Rue Saint-Jean. «C’est un voyage différent de ce à quoi je m’attendais», a déclaré Meduri, qui a ouvert Poor House en 2005. «Je pense que mes grands-parents auraient aimé l’idée, et je pense que le soutien de Little Italy ajoute à cela.

Les grands-parents de Meduri, ainsi que son père, ont immigré aux États-Unis en provenance d’Italie, il y a donc un lien certain. Meduri dit qu’il ajoutera une touche italienne au menu – tout en conservant les anciens favoris cajuns – et mélangera des éléments des célébrations du carnaval de Venise à son thème habituel du Mardi Gras.

Meduri planifie le déménagement avec Joshua DeVincenzi Melander de la Petite Italie depuis quelques mois, après que Google ait acheté le terrain sous le restaurant dans le cadre de son plan de développement du quartier Downtown West autour de la gare de Diridon. Meduri espérait à l’origine que Poor House Bistro pourrait rester une partie du «village» de Google, mais la longue construction aurait le restaurant dans une zone de construction pendant près d’une décennie. «Google n’a été que utile avec moi. Je n’ai rien à redire », a déclaré Meduri. Le géant de la technologie basé à Mountain View aidera à déplacer la maison victorienne à quelques pâtés de maisons de Autumn Street à Little Italy, une collection de bâtiments historiques qui comprend une école italienne, des restaurants et une place.

Et bien que la maison ait beaucoup d’histoire, ce n’est même pas son premier déménagement. Les grands-parents de Meduri ont acheté le bâtiment alors qu’il s’agissait d’une maison de sororité sur la 11e rue près de l’État de San Jose et l’ont déménagé à Autumn Street dans les années 1950.

RÉSERVEZ: En parlant de déménagement, la bibliothèque Campbell prendra bientôt la route également, s’installant au Centre communautaire Campbell pour les deux prochaines années et plus, tandis que son emplacement actuel au 77, avenue Harrison fait l’objet d’une rénovation modernisée.

En préparation, la Bibliothèque des Amis de la Bibliothèque Campbell organisera sa dernière vente de livres sur le parking du site actuel le 10 avril de 10 h à 14 h. Les livres commencent à 50 cents, c’est en espèces seulement et vous devez apporter votre propre sac ( et n’oubliez pas un masque).

AVANTAGE DU VENDREDI NUIT: La musicienne de blues Lara Price est peut-être à Austin, au Texas, ces jours-ci, mais cela ne l’a pas empêchée d’organiser le huitième concert annuel de collecte de fonds Girls Got the Blues pour Next Door Solutions to Domestic Violence, à San Jose, le 9 avril. programmation de plus d’une douzaine d’actes de la région de la baie ainsi que du sud de la Californie, Austin et Portland, Oregon, pour le concert virtuel de 19 h.

«Chaque année, les membres de Girls Got the Blues soutiennent nos efforts de lutte contre la violence domestique et sensibilisent aux programmes de Next Door Solutions», a déclaré Esther
Peralez-Dieckmann, directeur exécutif de Next Door Solutions. «L’engagement de ces femmes à soutenir les femmes en crise avec leur talent et leur apparition année après année est le reflet de l’énorme succès et du soutien que la communauté de Bay Area a pour les survivants.

L’événement sera diffusé sur www.facebook.com/lara.price.90, mais vous pouvez soutenir Next Door Solutions en achetant un billet de concert à 25 $ – il comprend le dernier CD de Price et un DVD «Girls Got the Blues» – ou un tirage à 10 $ des billets. Découvrez-le sur www.nextdoorsolutions.org/GGTB2021.

HOMMAGE À UN AMI: Rachael Myrow de KQED a écrit un hommage touchant à Penny Nelson, une résidente de Palo Alto et membre de longue date de la famille KQED décédée d’un cancer du cerveau le 18 mars à 57 ans. Originaire de Portland, Oregon, Nelson était un amoureux des animaux qui a écrit à Jane Goodall (qui l’a encouragée à travailler avec des chimpanzés, et elle l’a fait) et un voyageur du monde qui a finalement élu domicile dans la région de la baie.

Leave a Reply