PHOTO DE FICHIER: un panneau est représenté à l’extérieur d’un bureau de Google près du siège de la société à Mountain View, Californie, États-Unis, le 8 mai 2019. REUTERS / Paresh Dave / File Photo / File Photo

WASHINGTON (Reuters) – Le juge fédéral qui entend à la fois le département américain de la Justice et les affaires antitrust des États contre Google a déclaré jeudi qu’il souhaitait que les États commencent à remettre des documents au géant de la recherche et de la publicité le 4 février dans le cadre de la préparation de procès.

Le juge Amit Mehta du tribunal de district américain du district de Columbia a ordonné aux États, dirigés par le Colorado, de commencer le mois prochain à remettre les documents qu’ils prévoyaient d’utiliser dans l’affaire, rejetant une date suggérée à la mi-mars.

En ce qui concerne l’affaire du ministère de la Justice, John Schmidtlein, un avocat de Google, a déclaré que le matériel que le moteur de recherche et l’unité logicielle d’Alphabet Inc avait reçu jusqu’à présent du gouvernement ne contenait rien de fourni par Microsoft Corp, un rival de Google. Schmidtlein a déclaré qu’il attendait une grande quantité de matériel Microsoft.

Kenneth Dintzer, qui représente le ministère de la Justice, a déclaré qu’il s’attendait à ce qu’une grande partie de ces documents soit remise aux avocats de Google le 29 janvier.

Il a noté que certaines données collectées concernaient des fichiers si volumineux qu’ils ont dû être placés sur un disque dur par une personne physique du ministère de la Justice, qui se trouve à l’intérieur de la zone où la sécurité était élevée après l’attaque du 6 janvier contre le Capitole.

Le procès du ministère de la Justice, déposé en octobre, était axé sur les recherches et la publicité de recherche de Google, tandis que l’affaire de l’État, déposée en décembre, accusait également Google de chercher à étendre sa domination à des appareils tels que des haut-parleurs, des téléviseurs et même des voitures intelligentes.

Google a nié tout acte répréhensible.

Lors d’une précédente audience sur le statut, le juge Amit Mehta a provisoirement fixé la date du procès au 12 septembre 2023. Les deux affaires ont été rassemblées en termes de questions préliminaires.

Reportage de Diane Bartz; Édité par David Gregorio

.

Leave a Reply