CANBERRA, Australie (AP) – Le gouvernement australien a annoncé vendredi qu’il prévoyait de donner à Google et à Facebook trois mois pour négocier avec les entreprises de médias australiennes une rémunération équitable pour le contenu des nouvelles.

Le gouvernement a publié un projet de code de conduite obligatoire qui vise à réussir là où d’autres pays n’ont pas réussi à faire payer les géants mondiaux du numérique pour les informations siphonnées des entreprises de médias commerciaux.

Le trésorier Josh Frydenberg a déclaré que Google et Facebook seraient les premières plates-formes numériques ciblées par la législation proposée, mais que d’autres pourraient suivre.

«Il s’agit d’une démarche équitable pour les entreprises de médias d’information australiennes, il s’agit de garantir une concurrence accrue, une protection accrue des consommateurs et un paysage médiatique durable», a déclaré Frydenberg.

«Rien de moins que l’avenir du paysage médiatique australien n’est en jeu avec ces changements», a-t-il ajouté.

Si les plates-formes basées aux États-Unis ne pouvaient pas s’entendre avec les entreprises de médias australiennes sur la tarification après trois mois, des arbitres seraient nommés pour prendre une décision contraignante, selon le projet.

Le projet sera ouvert à la consultation jusqu’au 28 août, la législation devant être présentée au Parlement peu de temps après, a déclaré Frydenberg.

Outre le paiement, le code couvre des problèmes tels que l’accès aux données des utilisateurs et la transparence des algorithmes utilisés pour classer et présenter le contenu multimédia.

.

Leave a Reply