Rate this post


Dimanche, la saison cycliste la plus étrange de l’histoire dérapera jusqu’à un arrêt irrégulier dans les rues de Madrid. Les coureurs se disperseront pour réfléchir sur une année qui a commencé comme une autre, qui s’est arrêtée indéfiniment au milieu, et qui a finalement repris avec All of the Racing, All at Once.

2020 a été… tout un voyage.

Au cours de cette année, le whoosh technicolor du peloton a dépassé des millions de fans, à travers des centaines de villes, devant d’innombrables entreprises. Tous ces gens – les cavaliers, les fans, les propriétaires – ont des histoires. Certains d’entre eux sont de bonnes histoires. Certains d’entre eux ne le sont certainement pas.

Si une année dans le macrocosme est un recueil de triomphe et de tragédie, que se passe-t-il si nous zoomons avec des micro-détails? Quelque chose peut-il être glané à cette échelle plus petite? Pouvons-nous apprendre quelque chose de significatif des pizzerias, des boucheries à rabais et des bars qui ont joué un rôle momentanément comme set dressing pour la saison cycliste?

Les Grubers ont les photos et Google Reviews a les réponses.

Peut être.

Peu de temps après l’ouverture de la saison, les yeux du monde du cyclisme se sont tournés vers la Colombie. À Boyaca, l’objectif d’un Gruber non identifié s’est tourné vers la boulangerie Milanes, un établissement dont le personnel peut ou non poser devant avec de grosses boîtes de gâteau marron.

Mais Milanes était-il bien placé pour recevoir un afflux de clients de la taille d’un WorldTour en ce jour fatidique de février? Les critiques, cher lecteur, suggèrent que non.

Un client allègue fébrilement qu ‘«ils n’ont pas bien géré la croissance qu’ils ont de la clientèle et la qualité de l’attention puisqu’ils ne gèrent pas bien les commandes qui sont faites, en particulier les gâteaux car en saveur et en valeur ils sont insurmontables mais parfois ils n’arrivez pas à combler les attentes dans la décoration et il m’est arrivé que vous alliez réclamer votre gâteau et ils mettent beaucoup de temps à le trouver.

Un autre client inquiet enregistre un grief avec le «beurre de chocolat très dur», tandis qu’un troisième allègue un tour de passe-passe dans la caisse: «ils m’ont donné une fausse facture en monnaie».

Dans l’ensemble, 4,3 étoiles, mais biaisé. Si vous êtes à Santa Rosa de Viterbo, considérez-le comme un peut-être. La saveur est insurmontable.

Ailleurs en Colombie, une dame de Crocs passe devant un établissement de montage automatique de pneus présidé par un petit chien et un tapis turc patiné.

Au moment de mettre sous presse, je n’ai pas pu localiser ce bel établissement sur Google Maps, mais sur la base du Very Good Dog, j’ai tendance à penser qu’ils la endroit pour s’arrêter si votre voiture d’équipe obtient un plat à mi-Tour de la Colombie.

Vous avez terminé une grande journée de vélo et vous cherchez une boisson rafraîchissante? Ne cherchez pas plus loin que Cerveza Aguila, la bière régionale leader qui prétend «définir le mode de vie colombien… avec un goût authentique qui est distinctement colombien».

Et si vous mettiez en bouteille le goût de la Colombie? Les commentateurs de RateBeer suggèrent que le goût typiquement colombien en question est «du maïs soufflé initial non beurré» et «Dans l’ensemble: oxydé, très oxydé.»

De plus, il y a un mouton.

Depuis le soleil d’Amérique du Sud, le peloton s’est transplanté en Belgique pour Omloop Het Nieuwsblad. On se souviendra de la victoire de Jasper Stuyven, mais les super fans le savent la Le moment clé de la course a été lorsque la course a tourné sur Diependale à Audenarde et a dépassé Pizza Vita.

Comme nous le savons tous, c’est un établissement avec des critiques presque uniformément élogieuses. Mais s’il est largement admis que Pizza Vita fait une margherita méchante, il est de mon devoir journalistique de vous informer que la moyenne élevée de Google Reviews a été impitoyablement torpillée par une sinistre allégation de «déni de service sans raison».

Procédez avec un optimisme prudent.

Une chose que Pizza Vita ne peut pas égaler, cependant, c’est les putains d’offres incroyables que Pizza Hut à Ninove était – peut-être encore! – offre. Et même si je ne peux pas confirmer que Trek-Segafredo a fait des éclaboussures pour l’accord MAD TUESDAY & SAMEDI, la course a eu lieu le 29 février – un samedi – donc ils auraient certainement été éligibles pour 6,95 € Meat Lovers s’ils avaient été si enclins.

Si je connais Trek-Segafredo, je pense qu’ils seraient d’accord avec moi pour dire qu’il n’y a pas de meilleur moyen de célébrer une victoire qu’une pizza économe achetée à la chaîne.

La saison est rapidement entrée dans la paralysie induite par COVID, mais a repris vie avec Strade Bianche.

Là, dans les rues étroites et anciennes de Sienne, le bois poussiéreux du peloton passait à Forno dei Galli, une boulangerie rustique réputée dans la région pour son «personnel compétent et mignon» servant un assortiment de «très bons desserts mais du pain trop cher . »

Les cavaliers se sont-ils arrêtés et ont regardé avec envie les pâtisseries raffinées de Forno dei Galli, ses paninis extravagants, ses charmants serviteurs? Je ne l’exclus certainement pas. Vous non plus.

Sur cette photo d’une Classique du Printemps * (* Automne) quelque part en Belgique que je ne peux pas être dérangé de regarder en ce moment, le peloton tourne le coin vers Vlees Discount Butcher à Ypres. S’ils s’étaient arrêtés, ils auraient apprécié de la viande pour laquelle «le prix… est très intéressant», et notre histoire aurait pu s’arrêter là.

Cependant, il y a un énorme drapeau rouge à propos de Vlees Discount. Une mère inquiète a allégué dans une critique cinglante d’une étoile que sa fille mineure avait été renvoyée à la maison deux heures plus tôt après un quart de travail.

Les aspirants cyclistes du monde entier sont confrontés à un marché du travail tumultueux et laissons ce récit édifiant servir à montrer que les adolescents charcutiers d’Ypres aussi.

Du cœur industriel de la Belgique aux montagnes de France, le Criterium du Dauphine figurait dans le calendrier. Au sommet du célèbre Col de la Madeleine, la course a dépassé cet établissement rustique, qui offre des vues magnifiques, des vues sur le Mont Blanc et une expérience culinaire chaleureuse.

Mais comme les sommets et les vallées de la région, La Banquise a à la fois des hauts et des bas. Une critique follement bipolaire sort en balançant, étiquetant l’endroit comme «mauvais. Soupe à l’oignon sans oignons ni goût. Pas chaud. Assez cher », mais dans la phrase suivante concède qu’il y a« Très bon dessert surtout la tarte aux noix [and] Bonne pizza.

Moins ambigus sont les rapports multiples sur les installations sanitaires rudimentaires proposées. Une critique mitigée affirme que «la seule chose qui reste à désirer» (et c’est une chose assez importante, si vous me demandez) est «de l’eau pour se laver les mains» dans les toilettes «peu accueillantes».

Après une certaine angoisse et sous un nuage d’inquiétude face à l’aggravation de la situation des coronavirus en France, le Tour de France a commencé avec un mois de retard dans la ville côtière si jolie qu’ils l’ont baptisée Nice. En un coup d’œil, il semble correspondre à son nom. Mais est-ce vraiment le cas?

Sur la photo, l’estran avec la célèbre Promenade des Anglais surplombe le clapotis des eaux bleues de la Méditerranée. De l’expérience de première main, je peux confirmer que c’est un spectacle émouvant – mais il cache un secret sordide.

Le long de la plage, note un critique, il y a «des pauses ombragées très utiles… par contre, sauf erreur de ma part, pas de toilettes! Mais où vont tous ces baigneurs pour se soulager ??? Grosse surprise!”

J’ai passé plus de temps à chercher cette merde Cave of Wines que je ne voudrais l’admettre à mes supérieurs. Je ne l’ai pas trouvé.

Qu’on ne dise jamais que le cyclisme professionnel est un sport glamour. Le Tour de France d’EF-Education First a été divisé en «avant» et «après» par un séjour à l’hôtel Ibis trois étoiles de Clermont-Ferrand.

Selon un critique, Sergio Higuita serait peut-être sur la bonne voie pour une très mauvaise surprise («En sortant de l’ascenseur, le couloir avait une forte odeur d’urine !!»). Pire encore, une fois arrivé dans sa chambre, il ne pourra même pas désinfecter ses narines en toute sécurité avec de l’eau bouillante car «apparemment, il n’y a pas de bouilloires dans les hôtels Ibis».

Pour le bien de The Boiz, espérons qu’ASO éclaboussera quelque chose d’un peu plus en plus en 2021.

–Fermé en permanence–

Il y a un embarras de richesse à choisir sur cette image. Il y a un bed and breakfast appelé Fifi’s Windmill. Il y en a un autre qui se traduit par The Swallows. Il y a un vieil homme portant un chapeau annonçant des pépites de saucisses fanées.

Ce qui retient vraiment mon attention, cependant, c’est le restaurant vietnamien appelé simplement «Le Vietnam», un endroit qui recueille la critique suivante que je présente sans autre commentaire:

«De tous les restaurants vietnamiens que j’ai préparés (et la cuisine sud-asiatique étant de loin ma préférée), c’est le pire. Et pour goûter… wow… repas de cantine. Rien, rien, rien d’authentique, de notable. Les saveurs typiques sont allées je ne sais pas où… vraiment vraiment déçu… Autant servir du pain, juste pour aller au bout de la mauvaise cuisine de cantine française à la pseudo vietnamienne… »

VOUS POURRIEZ COMME BIEN SERVIR DU PAIN, LE VIETNAM.

Dans ce cadre noir et blanc maussade, les Grubers ont habilement capturé un aperçu de la vie des ouvriers d’une usine de parfum dans les montagnes de la Côte d’Azur. Ils nous regardent de haut et nous, les observateurs, les regardons.

Mais nous – en tant que proxy pour la course, pour le WorldTour, non, pour la vie elle-même – continuerons, et ils finiront leur pause déjeuner de sport-spectateur et retourneront dans l’usine V. Parfums 4,1 étoiles.

Un œil exercé n’est pas distrait par les trois petits garçons français – le gamin à droite avec la grosse main gonflable, le patriote à gauche, celui au milieu qui dit «shwoosssssssh!» tout en coupant dans un spectacle d’agression débridée. Un œil exercé voit derrière eux la vue altérée de l’hôtel Dauphin Blanc, délabrée mais avec une bande lumineuse à LED verte comme pour dire «nous sommes toujours cool!»

L’hôtel Dauphin Blanc n’est pas encore cool. C’est un hôtel deux étoiles près de Nice qui «a besoin de rénovation dans les chambres notamment pour la décoration et il attirera moins d’araignées. Le ménage est bon, pas le plafond. La literie est très confortable et l’isolation au sommet.

Mais tout le monde semble ravi du buffet du petit-déjeuner, donc c’est bien.

–Fermé en permanence–

Bourg-en-Bresse est une ville où je suis allé et dont je ne me souviens de rien, même si j’avais rencontré cette femme merveilleuse avec son excellent chien et une bouteille d’alcool divers dans une glacière, je me serais souvenu à au moins quelque chose, au moins jusqu’à ce que je sois évanoui.

Malheureusement, mes tentatives pour trouver la mystérieuse «Association [incomplete] Le Rona[incomplete]«Elle se tient devant elle n’a pas été récompensée, donc je ne pourrai jamais retrouver le plus gros quartier des fêtes de Bourg-en-Bresse si je reviens.

Ici, nous observons Tadej Pogacar, un spectacle en souci, qui passe devant l’entrée angulaire du Louvre. Il parle à Alexander Kristoff, l’étalon Stavanger. L’étalon sourit coquette et explique à son jeune compagnon où la magie opère. Ce sont des coéquipiers. Ils sont, simplement, équipecompagnons.

Vous savez qui n’est pas copain avec le Louvre? Le gars qui a écrit cette critique:

«Beaucoup de peintures mais pas autant que de marcher. Trop de pixels de Jésus. Un peu de moisi. Vieux.

Mona Lisa se cache derrière une vitre, mais toute autre peinture pourrait être aussi intéressante.

Pas de bière? Je ne pouvais pas marcher avec une bière à la main… inacceptable.

Au cœur de Paris, au cœur de 12 grands boulevards, se dresse l’imposant Arc de Triomphe. Il se dresse au-dessus de l’intersection – un monument de 50 mètres de haut aux braves soldats de la Révolution et des guerres napoléoniennes, un hommage à la futilité de toutes ces vies écourtées. C’est un triomphe de l’ingénierie, un chef-d’œuvre artistique et l’une des constructions les plus reconnaissables au monde.

Quand le Tour de France le passe – un acte démontré ici par le cycliste prometteur Tadej Pogacar et certains de ses amis les plus proches – la course la plus célèbre du monde approche de son dénouement. La chair de poule tout autour.

Mais voici quelques autres faits amusants sur l’Arc de Triomphe:

“[It] est trop grand et il se tient juste là et ne fait rien. Déception totale »

«C’est un énorme arc au milieu de la route»

«C’est un bloc de pierre surestimé»

«Un grand bâtiment en pierre inutile au milieu d’un immense lieu constamment entouré de circulation automobile. Qu’est-ce que ça vaut?”

«J’y suis déjà allé donc je m’en fiche, c’était un peu trop grand.»

«Je ne pouvais pas passer sous ça pour la manifestation. Rejoint les gilets jaunes [protest movement] au lieu [and] avait explosé jusqu’à ce que du gaz anti-émeute soit tiré dans la foule.



Leave a Reply