Le logo Amazon est visible au salon des jeunes entrepreneurs à Paris, France, le 7 février 2018. REUTERS / Charles Platiau

Le gouvernement israélien a choisi Amazon Web Services (AWS) (AMZN.O) et Google pour un projet de plus d’un milliard de dollars visant à fournir des services cloud au secteur public et à l’armée du pays.

Amazon et Google ont battu Microsoft (MSFT.O), Oracle (ORCL.N) et IBM (IBM.N) dans l’appel d’offres pour le projet en quatre phases connu sous le nom de “Nimbus”, a annoncé mercredi le ministère des Finances.

Ils établiront des sites cloud locaux en Israël avec un investissement initial de 4 milliards de shekels (1,2 milliard de dollars). Ces sites garderont les informations à l’intérieur des frontières d’Israël selon des directives de sécurité strictes.

Les quatre phases du projet comprennent l’acquisition et la construction d’une infrastructure cloud, la formulation d’une politique gouvernementale pour la migration vers le cloud, l’intégration et la migration, ainsi que le contrôle et l’optimisation de l’activité cloud.

Nimbus est un projet phare pluriannuel destiné à fournir une solution complète pour la fourniture de services cloud au gouvernement, au système de défense et à d’autres groupes de l’économie, a déclaré le ministère.

Un autre processus d’appel d’offres est en cours pour aborder la troisième partie du projet, dans laquelle des dizaines de fournisseurs locaux seront sélectionnés pour aider à la migration des systèmes gouvernementaux vers le cloud et au développement de systèmes dans l’environnement cloud.

(1 USD = 3,2558 shekels)

Nos normes: Les principes de confiance de Thomson Reuters.

.

Leave a Reply