par

Par Raphael Satter

(Reuters) – Google affirme avoir supprimé plus de 2500 chaînes YouTube liées à la Chine dans le cadre de ses efforts pour éliminer la désinformation sur la plate-forme de partage de vidéos.

La société appartenant à Alphabet a déclaré que les chaînes avaient été supprimées entre avril et juin “dans le cadre de notre enquête en cours sur les opérations d’influence coordonnées liées à la Chine”.

Les chaînes publiaient généralement “du contenu non politique et non politique”, mais un petit sous-ensemble touchait à la politique, a déclaré la société dans un bulletin trimestriel sur les opérations de désinformation.

Google n’a pas identifié les canaux spécifiques et a fourni quelques autres détails, sauf pour lier les vidéos à une activité similaire repérée par Twitter et à une campagne de désinformation identifiée en avril par la société d’analyse des médias sociaux Graphika.

L’ambassade de Chine aux États-Unis n’a pas immédiatement répondu à un message demandant un commentaire. Pékin a par le passé nié les allégations de diffusion de désinformation.

La désinformation semée par des acteurs étrangers est devenue une préoccupation brûlante pour les politiciens et les technologues américains depuis l’élection présidentielle de 2016, lorsque des acteurs liés au gouvernement russe ont envoyé des centaines de milliers de messages trompeurs dans l’écosystème des médias sociaux.

Beaucoup ont passé les quatre dernières années à essayer d’éviter une répétition de 2016, des entreprises comme Google et Facebook publiant régulièrement des mises à jour sur la façon dont elles combattent la propagande en ligne.

Le bulletin mentionnait également des activités liées à d’autres pays, dont l’Iran et la Russie.

(Reportage de Raphael Satter; édité par Richard Pullin)



Leave a Reply