Un logo Google imprimé en 3D est visible sur cette illustration prise le 12 avril 2020. REUTERS/Dado Ruvic/Illustration/File Photo

BRUXELLES, 12 juillet (Reuters) – Alphabet (GOOGL.O) L’unité Google cherchera à annuler une amende antitrust record de 4,34 milliards d’euros (5,15 milliards de dollars) dans l’UE lors d’une audience de cinq jours en septembre devant la deuxième plus haute juridiction d’Europe, ont déclaré des personnes proches du dossier.

Dans sa décision de 2018, la Commission européenne a déclaré que Google avait utilisé son populaire système d’exploitation mobile Android pour contrecarrer ses rivaux, une pratique anticoncurrentielle datant de 2011.

Android, utilisé gratuitement par les fabricants d’appareils, se trouve sur environ 80% des smartphones dans le monde. L’affaire est la plus importante des trois affaires de l’UE contre Google en raison du pouvoir de marché d’Android. Google a accumulé plus de 8 milliards d’euros d’amendes antitrust dans l’UE au cours de la dernière décennie.

L’audience débutera le 27 septembre, ont dit les gens. Google n’a pas immédiatement répondu à une demande de commentaire.

Le Tribunal basé à Luxembourg a déclaré qu’il ne pouvait pas confirmer l’audience car les dates n’ont pas été rendues publiques pour l’instant. L’événement de cinq jours est plus long que la moyenne, mais pas inhabituel.

Google est soutenu par les groupes de pression Application Developers Alliance (ADA) et la Computer & Communications Industry Association (CCIA), les fabricants d’appareils Android Gigaset Communications GmbH et HMD Global Oy, qui est le titulaire exclusif de la marque Nokia pour les téléphones, et la société de technologie norvégienne. Logiciel d’opéra.

La Commission bénéficie du soutien de l’Organisation européenne des consommateurs (BEUC), des groupes d’édition allemands VDZ et BDZV, du moteur de recherche tchèque Seznam, du groupe de pression FairSearch et du moteur de recherche français Qwant.

L’affaire est T-604/18 Google contre Commission européenne.

(1 $ = 0,8422 €)

Reportage de Foo Yun Chee Montage par Mark Potter

Nos normes : Les principes de confiance de Thomson Reuters.

.

Leave a Reply