PHOTO DE FICHIER: Le nom Google est affiché devant le bureau de l’entreprise à Londres, en Grande-Bretagne, le 1er novembre 2018. REUTERS / Toby Melville

FRANCFORT (Reuters) – Google s’associe à deux assureurs mondiaux pour couvrir les cyber-violations et les risques associés pour les entreprises qui utilisent ses services cloud, la première fois qu’un grand fournisseur a ouvert une telle assurance à ses clients, ont annoncé mardi les entreprises.

Les principaux assureurs font attention aux cyberrisques depuis des années, mais le rapprochement entre Google, Allianz et Munich Re donne aux assureurs un accès spécial aux données pour voir quels contrôles sont en place chez les entreprises clientes pour les aider à évaluer le risque.

«C’est extrêmement important. Ce sont des données auxquelles nous, en tant qu’assureurs, n’avons pas toujours eu accès », a déclaré Thomas Kang, responsable nord-américain de la cybersécurité, de la technologie et des médias à l’unité AGCS d’Allianz.

Les premiers clients ciblés sont des entreprises basées aux États-Unis dont le chiffre d’affaires annuel se situe entre 500 millions et 5 milliards de dollars.

«Nous ne voulions pas aller trop loin en sortant de la boîte. Mais le plan est évidemment d’étendre cette offre à la fois à la hausse et à la baisse de l’échelle des revenus très prochainement », a déclaré Bob Parisi, responsable des solutions cybernétiques en Amérique du Nord pour Munich Re.

Les assureurs, tous deux basés à Munich, couvriront jusqu’à 50 millions de dollars de pertes potentielles.

Les données fournies par les clients signifient que les assureurs étendront la couverture de la perte de revenus jusqu’à une année complète, à partir d’un maximum de six mois auparavant.

Reportage de Tom Sims; Édité par Jan Harvey

.

Leave a Reply