Google rouvre ses bureaux californiens sur une base volontaire à partir du 12 juillet, une étape clé alors qu’il se prépare à exiger de la plupart des travailleurs en septembre au moins trois jours par semaine.

Le géant de la technologie n’exigera pas que les travailleurs soient vaccinés, mais ceux qui en fournissent la preuve peuvent retirer leurs masques au bureau. Les employés non vaccinés ou ceux qui ne fournissent pas de vérification seront soumis à un mandat de masque et à des tests hebdomadaires de coronavirus, a déclaré un porte-parole. Les entreprises technologiques ont généralement a refusé d’avoir mandats de vaccination.

Google est l’un des plus grands locataires de bureaux de la région de la baie, avec de vastes campus à Mountain View, Sunnyvale et Redwood City. Il occupe de nombreux bâtiments à proximité de l’Embarcadero de San Francisco, notamment dans le Ferry Building, One Market Plaza et Rincon Center. Sa division YouTube a son siège à San Bruno.

Les bureaux de la société en Californie du Sud, qui comprennent Los Angeles, Irvine et San Diego, rouvriront en deux vagues les 13 et 27 juillet.

Les bureaux n’auront pas de limites de capacité ou n’auront pas besoin de distanciation sociale, et l’entreprise prévoit de ramener progressivement ses avantages caractéristiques de nourriture gratuite et de navettes.

Sundar Pichai, PDG de Google écrit en mai qu’à long terme, il s’attend à ce qu’environ 60% des travailleurs viennent au bureau quelques jours par semaine, 20% à passer au travail dans de nouveaux bureaux et 20% à être entièrement à distance.



Leave a Reply