Rate this post


Un panneau est photographié à l’extérieur d’un bureau de Google près du siège de la société à Mountain View, Californie, États-Unis, le 8 mai 2019. REUTERS/Paresh Dave/File Photo

28 juillet (Reuters) – Alphabet Inc’s (GOOGL.O) Google a déclaré mercredi qu’il exigerait que les employés aux États-Unis soient vaccinés pour entrer dans ses campus, dans le but de faire vacciner ses employés contre COVID-19.

La société a déclaré qu’elle étendrait la campagne de vaccination à d’autres régions au cours des prochains mois. (https://bit.ly/3zQJfNf)

De nombreuses entreprises technologiques, dont Microsoft Corp (MSFT.O) et Uber (UBER.N) ont déclaré qu’ils s’attendaient à ce que les employés retournent au bureau, des mois après que les fermetures induites par la pandémie les aient forcés à passer au travail à distance.

En avril, Salesforce a déclaré qu’il autoriserait les employés vaccinés à retourner dans certains de ses bureaux. Lire la suite

Google a également annoncé mercredi qu’il prolongerait sa politique de travail à domicile jusqu’au 18 octobre en raison d’un récent pic de cas dans différentes régions causé par la variante Delta.

“Nous continuerons à surveiller attentivement les données et vous informerons au moins 30 jours à l’avance avant de passer à nos plans de retour complet au bureau”, a ajouté la société.

Reportage de Tiyashi Datta à Bangalore ; Montage par Maju Samuel

Nos normes : Les principes de confiance de Thomson Reuters.

.

Leave a Reply