Des divulgations plus strictes à une toute nouvelle plate-forme, Google travaille en permanence pour que les extensions respectent mieux la confidentialité des utilisateurs et soient plus sécurisées. L’année prochaine, Chrome exigera des utilisateurs qu’ils approuvent d’abord les sites auxquels une extension peut accéder en modifiant le comportement par défaut.

Chrome, depuis 2018, vous permet de cliquer avec le bouton droit de la souris sur une extension pour accéder à un menu “Cela peut lire et modifier les données du site” avec trois options:

  • Lorsque vous cliquez sur l’extension
  • Sur example.com
  • Sur tous les sites

C’est une capacité puissante qui donne aux utilisateurs la possibilité de restreindre où une extension peut s’exécuter. L’année prochaine, Google rendra ces contrôles sous-jacents beaucoup plus importants.

Pour le moment, ces modules complémentaires tiers fonctionnent “sur tous les sites”. À l’avenir, les extensions Chrome devront demander un accès site par site dans un mouvement qui limite considérablement les données de navigation pouvant être vues par défaut.

Vous pouvez autoriser les extensions à s’exécuter sur tout un domaine. L’ancien comportement qui leur permet de voir chaque page ouverte – ce qui est nécessaire pour les bloqueurs de publicités – reste également une option. Quoi qu’il en soit, les utilisateurs doivent explicitement accorder cette autorisation, ce qui entraîne une étape secondaire où les extensions ne s’exécutent plus au moment de leur installation.

Cette modification du niveau d’accès par défaut des extensions Chrome arrivera dans le courant de 2021. Elle sera initialement appliquée sur les extensions nouvellement ajoutées, mais s’appliquera finalement à tout ce qui est installé sur votre navigateur.

En savoir plus sur les extensions Chrome:

FTC: Nous utilisons des liens d’affiliation automatique générant des revenus. Plus.


Consultez 9to5Google sur YouTube pour plus d’actualités:

Leave a Reply