Chrome est constamment critiqué pour son utilisation de la mémoire, et Google a travaillé pour adresse ces plaintes dans les versions récentes de navigateurs pour Mac, Windows et Android.

Avec la dernière version de Chrome, Google utilise son propre allocateur de mémoire avancé. PartitionAlloc est optimisé pour une faible latence d’allocation, une efficacité de l’espace et une sécurité. Il est désormais utilisé partout sur Chrome pour Android et Windows 64 bits.

Dans Chrome M89, nous constatons des économies de mémoire importantes sur Windows – jusqu’à 22% dans le processus du navigateur, 8% dans le moteur de rendu et 3% dans le GPU. Plus encore, nous avons amélioré la réactivité du navigateur jusqu’à 9%.

Le navigateur est également plus intelligent pour utiliser et supprimer la mémoire:

Chrome récupère désormais jusqu’à 100 Mo par onglet, soit plus de 20% sur certains sites populaires, en supprimant la mémoire que l’onglet de premier plan n’utilise pas activement, comme les grandes images que vous avez défilées hors de l’écran.

Sur macOS, Google a récemment réduit l’empreinte mémoire des onglets d’arrière-plan jusqu’à 8%, soit un peu plus de 1 Go sur certains systèmes. La limitation des onglets – des réveils de la minuterie JavaScript dans les pages qui ne sont pas actuellement affichées – introduite avec Chrome 87 (et largement disponible dans la version 88) est également responsable d’une amélioration de 65% du score Apple Energy Impact pour les pages en arrière-plan. Cela permet de “garder votre Mac plus frais et ces fans silencieux.”

Sur mobile, Google utilise des ensembles d’applications Android pour optimiser les téléchargements au niveau de chaque appareil, et isoléSplits pour permettre le chargement des divisions d’entités à la demande. Ce reconditionnement a entraîné moins de plantages dus à l’épuisement des ressources, une amélioration de 5% de l’utilisation de la mémoire, des temps de démarrage 7,5% plus rapides et des chargements de pages jusqu’à 2% plus rapides.

La version 64 bits de Chrome sur les appareils Android 10+ avec plus de 8 Go de RAM a également été reconstruite pour permettre une expérience plus stable qui est jusqu’à 8,5% plus rapide lors du chargement des pages et se traduit par un défilement et une latence d’entrée 28% plus fluides.

Le dernier ajout permet à Chrome mobile de démarrer 13% plus rapidement avec des onglets lyophilisés, ou des onglets légers de taille similaire à une capture d’écran, mais pouvant faire défiler, zoomer et être touchés (pour les liens). Cette version, illustrée ci-dessus, est utilisée pendant que l’onglet réel se charge en arrière-plan.

En savoir plus sur Google Chrome:

FTC: Nous utilisons des liens d’affiliation automatique générant des revenus. Suite.


Consultez 9to5Google sur YouTube pour plus d’actualités:

Leave a Reply