Zoë Roth dit qu’elle prévoit d’utiliser le produit de la vente de l’image de 2005 de son sourire narquois devant la maison en feu pour payer des prêts étudiants

Zoë Roth, la femme dont la photo était au cœur du mème Disaster Girl de 2005, a vendu la photo originale pour 473000 $ – le dernier ajout à l’ engouement NFT lié à la crypto-monnaie et à l’image numérique qui balaye le marché de l’art.

Femme dans le mème de Disaster Girl

L’image a été prise de Roth, alors âgée de quatre ans, par son père devant une maison en feu à Mebane, en Caroline du Nord. Les pompiers avaient intentionnellement allumé l’incendie comme un feu contrôlé.

Roth, maintenant âgé de 21 ans et étudiant à l’université, a vendu l’image via Ben Lashes, un NFT ou un jeton non fongible, un entrepreneur qui a accumulé environ 2 millions de dollars de ventes pour des ventes comprenant Nyan Cat, Grumpy Cat , Keyboard Cat, Doge, Success Kid et David après dentiste .

Roth, qui dit qu’elle prévoit d’utiliser les bénéfices pour rembourser ses prêts étudiants et donner de l’argent supplémentaire à des œuvres caritatives, a déclaré au New York Times : «Internet est grand. Que vous viviez une bonne ou une mauvaise expérience, vous devez juste en tirer le meilleur parti. »

Elle a déclaré au Raleigh News & Observer : «Personne qui est un mème n’a essayé de faire ça, ça s’est juste terminé de cette façon. Est-ce de la chance? Est-ce le destin? Je n’ai aucune idée. Mais je vais le prendre.

Le prix de vente du 17 avril, qui se traduit par 180 Ethereum, a été atteint près de deux mois après que Christie’s à New York a mis aux enchères un fichier numérique jpg réalisé par Mike Winkelmann, l’artiste numérique connu sous le nom de Beeple , pour 69,3 millions de dollars avec frais.

Le prix de vente a placé Winkelmann dans la même gamme de prix que des artistes traditionnels renommés tels que JMW Turner, Georges Seurat et Francisco Goya, ce qui a amené les critiques à noter que le marché avait finalement pu se dissocier complètement des notions traditionnelles de valeurs de l’art.

Les ventes de NFT depuis lors ont moins de succès car les acheteurs ont l’intuition que l’image elle-même n’est pas le but, mais plutôt la crypto-monnaie sous-jacente ou attachée, dont beaucoup sont actuellement en plein essor sur le marché mousseux des nouveaux véhicules d’investissement en devises.

L’acheteur de l’image de Roth, un collectionneur simplement connu sous le nom 3FMusic, est considéré comme Farzin Fardin Fard, directeur général d’une société de production musicale basée à Dubaï.

Dans une déclaration à Gizmodo , le nouveau propriétaire a déclaré que la vente avait été réalisée «en coopération avec des conseillers artistiques hautement compétents et expérimentés qui estiment que nous devons grandir avec les mouvements technologiques qui nous aident non seulement à promouvoir notre entreprise, mais aussi à soutenir les artistes et les artistes. le marché de l’art ».

Leave a Reply