Table des matières

2008 ne nous a rien appris

Nous avons connu (et certains d’entre nous ont grandi) une période très intéressante de l’histoire, à commencer par les événements qui se sont déroulés en 2008 lorsque les outils de nos « innovations » en matière de financiarisation se sont avérés être les épées sur lesquelles nous sommes tombés. Comme les Romains d’autrefois, par des mécanismes de pure cupidité et d’euphorie, nous avons fait tomber notre propre maison sur nous. Et presque le monde entier avec.

Depuis cet événement, malheureusement, nous n’avons rien appris.

Ce que l’organe directeur américain, avec l’aide de la Réserve fédérale, a fait en réponse à ce cataclysme de notre propre conception était de fournir un plan de sauvetage aux institutions les plus durement touchées par le point culminant de la crise financière mondiale via la loi de stabilisation économique d’urgence ( EESA). Ce plan de sauvetage était un jeu visant à sacrifier la valeur future en échange d’une valeur immédiate par le biais de la dette et d’abaisser le pouvoir d’achat de la monnaie. En s’endettant (ou en promettant de rembourser le prêt à une date ultérieure en échange d’une valeur monétaire maintenant), ces entités qui géraient mal leurs finances ont été autorisées à rester à flot. Maintenant, oui, faire cela a permis à certaines personnes de maintenir leurs moyens de subsistance et d’éviter la catastrophe, mais pour beaucoup d’autres, il n’y a pas eu un tel soulagement.

.

Leave a Reply