De plus en plus de sociétés de capital-risque grand public sautent dans le train de la crypto alors que les investisseurs considèrent de plus en plus le bitcoin comme un actif d’investissement, malgré les récentes baisses massives des prix de quelques cryptomonnaies majeures. Amber Group, une start-up de trading de crypto-monnaie basée à Hong Kong, a déclaré lundi avoir levé 100 millions de dollars lors d’un tour de table de série B à une valorisation pré-monnaie de 1 milliard de dollars.

La dernière évaluation est dix fois supérieure à celle de la série A de la société clôturée en 2019, un tour de 28 millions de dollars qui comptait Coinbase Ventures parmi ses investisseurs. De plus, notamment, le financement de série B d’Amber a été financé par une liste de sociétés financières et de capital-risque de premier plan, dont China Renaissance, qui a mené le tour, et Tiger Brokers, Tiger Global Management, Arena Holdings, Tru Arrow Partners, Sky9 Capital, DCM Ventures , et Gobi Partners.

Ses anciens investisseurs Pantera Capital, Coinbase Ventures et Blockchain.com ont également participé au tour.

En mai, Babel Finance, un autre gestionnaire d’actifs cryptographiques basé à Hong Kong, a obtenu un financement de 40 millions de dollars auprès d’un certain nombre d’investisseurs institutionnels de renom, dont l’investisseur d’Amber, Tiger Global.

Fondée par un groupe d’anciens banquiers d’affaires dans la vingtaine, Amber avait initialement décidé d’appliquer des algorithmes d’apprentissage automatique au trading quantitatif, mais a pivoté en 2017 vers la crypto lorsque l’équipe a constaté des pics dans les volumes de trading de la monnaie virtuelle. La startup sert désormais aux investisseurs institutionnels et individuels, en leur offrant le trading algorithmique, la tenue de marché électronique, le trading à haute fréquence, le trading OTC, les emprunts et prêts, les produits dérivés, entre autres produits.

La société a lancé son application mobile au troisième trimestre 2020, élargissant son champ d’action des clients institutionnels aux consommateurs de détail. Il a déclaré que l’application de trading avait jusqu’à présent accumulé plus de 100 000 utilisateurs enregistrés.

Amber est rentable depuis sa création, selon son co-fondateur et PDG Michael Wu, avec des revenus annualisés de 500 millions de dollars sur la base des chiffres de janvier à avril 2021.

La start-up a connu “des mois record au cours du dernier trimestre en termes de flux de clients et de volumes de tenue de marché en bourse”, a déclaré Wu, et elle représente désormais “2 à 3% du volume total des transactions sur les principaux marchés au comptant et dérivés”. Ses volumes de transactions cumulés ont doublé, passant de 250 milliards de dollars depuis le début de l’année à plus de 500 milliards de dollars. Au total, il gère environ 1,5 milliard de dollars de capital commercial qui varie en fonction des prix BTC et ETH.

Amber compte plus de 330 employés dans le monde à Hong Kong, Taipei, Séoul et Vancouver. Le produit de sa série B ira à l’expansion mondiale.

Leave a Reply