- Publicité -


La Banque du Bangladesh a cherché à clarifier sa position après la publication de rapports suggérant que les transactions cryptographiques ne sont illégales que si elles sont liées à d’autres crimes.

La Banque du Bangladesh a réitéré son interdiction des crypto-monnaies dans le pays, cherchant à clarifier sa position après la diffusion de rapports affirmant que le commerce de crypto n’est pas illégal à moins qu’il n’ait été lié à d’autres crimes.

- Publicité -

Les rapports citaient une lettre de la banque centrale au CID (Département des enquêtes criminelles) de la police du Bangladesh indiquant que les transactions de crypto-monnaie ne devraient être considérées comme illégales que si elles sont liées au blanchiment d’argent ou au financement du terrorisme.

La Banque du Bangladesh a déclaré que le malentendu résultait d’une “lettre confidentielle” divulguée concernant un cas spécifique, et ne change pas sa position selon laquelle la crypto-monnaie n’a pas cours légal dans le pays.

Le CID a également répondu en disant que le commerce de crypto-monnaie est illégal et viole le contrôle des changes et les lois AML/CTF.

La banque centrale a demandé au public de s’abstenir de négocier ou d’aider tout type de crypto-monnaie ou de monnaie virtuelle. “Il est rappelé au public qu’aucune monnaie virtuelle ou crypto-monnaie n’est approuvée par la Bangladesh Bank”, a-t-il déclaré.





Rate this post
Avatar
Violette Laurent est une blogueuse tech nantaise diplômée en communication de masse et douée pour l'écriture. Elle est la rédactrice en chef de fr.techtribune.net. Les sujets de prédilection de Violette sont la technologie et la cryptographie. Elle est également une grande fan d'Anime et de Manga.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici