L’unité de courtage principale de Bank of America a commencé la compensation et le règlement des produits négociés en bourse (ETP) de crypto-monnaie pour les hedge funds en Europe, selon trois sources connaissant le sujet.

Il s’agit de la deuxième décision récente de la part de la banque traditionnellement conservatrice dans l’arène volatile de la crypto-monnaie. Comme indiqué la semaine dernière par CoinDesk, Bank of America a également approuvé la négociation de contrats à terme sur bitcoins pour certains clients et procède à la compensation de contrats réglés en espèces.

Les responsables de la banque ont peut-être estimé qu’ils ne pouvaient pas ignorer une classe d’actifs dans laquelle de nombreuses entreprises ont plongé. La demande de produits tels que les ETP a augmenté.

En février, il est apparu que Goldman Sachs, ICAP, JPMorgan et UBS avaient tous acheté l’ETP 21Shares Polkadot pour des clients, selon les données de Bloomberg. En juin, ETC Group a lancé le premier ETP bitcoin au Royaume-Uni sur l’Aquis Exchange de Londres.

Il y a également eu un nombre croissant d’ETP de crypto-monnaie cotés à la bourse SIX en Suisse et sur le marché Xetra de Deutsche Boerse en Allemagne. Les offres vont des blue chips (bitcoin, éther) à l’exotique (cardano, polkadot.)

Selon les sources de CoinDesk, les hedge funds utilisent l’unité de courtage principale de Bank of America pour accéder à une série d’ETP crypto approuvés par les régulateurs européens. Les véhicules permettent aux grandes entreprises d’investir dans divers coins de l’univers de la cryptographie sans investir directement dans la cryptographie, mais grâce à une sécurité qui suit les performances de divers actifs numériques.

Un porte-parole de Bank of America a refusé de commenter.

Leave a Reply