- Publicité -


En ce qui concerne le genre BL, l’éditeur Tokyopop a connu une année réussie en apportant une grande variété de titres sur le marché occidental. Ce mois-ci en particulier, la société a cinq nouveaux titres BL qui font leurs débuts numériques, dont l’un est Scramblues que je suis ici pour jeter un oeil aujourd’hui.

Cette histoire en un volume suit Haru Kurosaki, un graphiste qui vient d’être chargé de concevoir une couverture d’album pour le célèbre artiste Eddie Astley. Lorsque les deux se rencontrent pour la première fois, Haru trouve Eddie intimidant et difficile à satisfaire, pas aidé par le fait qu’Eddie suggère que Haru ne met pas tout son énergie dans le projet.

Avec cette réunion mettant fin à la semaine de travail pour Haru, il part pour profiter d’un concert tant attendu où un groupe indépendant appelé Roze se produit. Malheureusement pour Haru, Eddie se présente comme un invité spécial. Il reconnaît Haru dans la foule, ce qui amène notre protagoniste à être invité dans les coulisses après le spectacle en tant qu'”ami d’Eddie”.

- Publicité -

Voir Eddie au concert donne à Haru une impression complètement différente de lui. Ici, il est plus doux, heureux de plaisanter avec le chanteur principal du groupe qui est un ami du lycée et cela amène Haru à réaliser qu’une grande partie de sa perception de qui est Eddie vient du fait qu’il a été qualifié de ” prodige “.

Après la nuit du concert, Eddie et Haru commencent à devenir amis et Haru réfléchit davantage à ce qu’Eddie essaie de transmettre dans sa musique – ce qui peut à son tour aider sa conception. Mais plus ils passent de temps ensemble, plus Haru se rend compte que ses nouveaux sentiments pour Eddie ne sont peut-être pas seulement de l’amitié…

En ce qui concerne les premiers travaux, celui-ci du mangaka Mame March est un bon. Bien qu’il ne compte que six chapitres, le livre parvient à raconter une histoire complète sans avoir l’impression de se précipiter ou d’omettre des détails. Certes, j’ai été surpris de constater que le mangaka réussit si bien; Je pensais à coup sûr que nous aurions des détails, donc je suis certainement heureux d’être arrivé à la fin et de trouver mes inquiétudes sans fondement. Et c’est aussi rafraîchissant d’avoir ce genre d’histoire de travail axée sur les adultes par rapport à toutes les romances de lycée ou d’université que nous avons tendance à voir sur le marché anglais.

Cependant, là où ce manga peut être insuffisant pour certains lecteurs, c’est dans le département de la romance. Contrairement à beaucoup de séries en un seul volume dans le genre, la romance dans Scramblues est mis en veilleuse. Il est clair dès le début qu’il y a une certaine chimie entre Haru et Eddie, mais rien ne se met en marche avant les deux derniers chapitres. Je suis en conflit quant à savoir si c’est un problème ou non, car même si cela signifie que la relation se développe naturellement tout au long de l’histoire, je pense aussi que c’est juste un peu trop lent.

En ce qui concerne les illustrations, l’accent n’est pas mis sur les arrière-plans ou les détails, la plupart des panneaux étant des gros plans des visages du personnage. C’est peut-être parce que le mangaka l’a entièrement mise dans les scènes de performances musicales, qui sont parmi les meilleures du livre, grâce à la capture des personnages jouant si bien de leurs instruments. Mais je ne dirais pas que ces scènes compensent le reste du livre, notamment en raison du fait que les personnages ont souvent l’air hors modèle d’une page à l’autre et n’ont pas d’yeux très détaillés, ce qui les fait paraître un peu morts à l’intérieur. C’est dommage parce que quand l’art est bon, c’est très bon, mais ce n’est pas assez souvent.

Comme mentionné précédemment Scramblues arrive en occident grâce à Tokyopop où il a été traduit par Christine Dashiell. La traduction se lit bien sans problèmes de note. Le manga n’est actuellement disponible qu’en version numérique, mais une sortie papier est prévue pour le 21 février 2023.

Globalement, Scramblues est un peu un sac mélangé. Si vous recherchez quelque chose de lourd sur la romance, cela ne vous satisfera pas, mais en termes de manga sur un couple d’adultes travaillant ensemble et tombant amoureux, cela a beaucoup à offrir. D’autant plus qu’il parvient à boucler son histoire dans les limites d’un seul tome !

Rate this post

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici