- Publicité -


C’est excitant de visiter un endroit que vous reconnaissez.

Le récit de voyage autour du monde qui suit les aventures d’Asahi et Mitsuki alors qu’ils visitent ensemble pays après pays a atteint une destination très familière à nos lecteurs d’Anime UK News : Londres ! Et ils sont arrivés pour rester avec le vieil ami des Mitsuki, Kaoru, juste à temps pour le Nouvel An. Mais d’abord, ils veulent voir tout les sites touristiques de Londres qu’ils connaissent grâce aux films : Buckingham Palace ; Ours Paddington à la gare de Paddington ; Peter Pan dans les jardins de Kensington ; ce quai à la gare de King’s Cross… et, bien sûr, prenez le thé de l’après-midi à l’hôtel Goring. Comme le colocataire de Kaoru, Paul, a une voiture, le lendemain, ils partent tous pour Édimbourg pour admirer la capitale de l’Écosse (et peut-être goûter au haggis… ou pas).

- Publicité -

Cependant, sous-jacent à toutes les visites, il y a une certaine tension. Asahi est toujours catégorique sur le fait qu’ils ne devraient pas dire à leurs amis ou à leur famille que lui et Mitsuki forment un couple – jusqu’à ce que, à la surprise de Mitsuki, il admette à Kaoru qu’ils sont ensemble (sa bague est en quelque sorte un cadeau). Puis le colocataire de Kaoru, Paul, arrive et, pendant qu’ils discutent, révèle qu’il est aussi gay. Lorsque tous les quatre s’enregistrent dans un hôtel en Écosse, Paul suggère de partager une chambre avec Asahi et Mitsuki avec Kaoru. Mitsuki n’est pas du tout satisfait de cet arrangement – mais cela lui donne la chance d’explorer avec Kaoru ce qu’il pense du voyage autour du monde et ce qui se passera quand lui et Asahi rentreront finalement chez eux.

En raison des souvenirs qui ont lieu avec Mitsuki et Kaoru, nous en apprenons plus sur la façon dont Asahi et Mitsuki se sont rencontrés pour la première fois au lycée – et qu’il y avait une attraction non exprimée même alors, bien que rien ne se soit passé entre eux jusqu’à une rencontre fortuite plusieurs années plus tard. .

De retour à Londres, les deux sont partis le soir du Nouvel An pour la côte sud (je suis surpris que les transports en commun fonctionnaient tous mais nous y sommes…) et une promenade vivifiante pour voir les Seven Sisters. Pas étonnant qu’ils soient trop épuisés pour voir le Nouvel An alors que minuit sonne à Big Ben et que le feu d’artifice commence.

Le prochain arrêt est Barcelone et les trésors architecturaux conçus par Gaudi, à commencer par la Sagrada Familia (toujours en construction) – avant de retrouver Paul, qui est en Espagne pour affaires, pour des tapas, une paella et une sangria, et un cœur à cœur . L’anglais de Mitsuki n’est toujours pas aussi bon, donc Asahi doit continuer à traduire… et Paul a une confession surprenante à faire.

La prochaine destination dans ce volume est le Maroc (et un rappel salutaire d’Asahi à Mitsuki à l’esprit libre que dans ce pays les relations homosexuelles sont illégales) puis un voyage dans le désert du Sahara, y compris à dos de chameau !

Il ne fait aucun doute que les lecteurs britanniques seront particulièrement impatients de lire ce volume pour voir ce que Mitsuki et Asahi pensent de leur tournée éclair vers nos côtes (en hiver aussi !). Cependant, parce que Mone Sorai nous montre pays après pays à travers les yeux de ses deux protagonistes, c’est autant l’histoire de leur relation évolutive car, comme le dit le vieil adage, (avec la permission de Neil Gaiman) “Où que vous alliez, vous vous emmenez avec vous.” Donc, étant donné la peur de Mitsuki de voler, aller sur le London Eye se transforme en un cauchemar pour lui (je peux comprendre !) alors qu’il est assis frissonnant entre Asahi et Kaoru, incapable même de jeter un coup d’œil à la vue magnifique de Londres de nuit bien en dessous.

Ce volume passe du temps à explorer ce que ressentent Mitsuki et Asahi alors qu’ils se souviennent de leur première rencontre au lycée et comment leur relation a évolué. Le fait que les deux en parlent (séparément) avec Kaoru et Paul respectivement nous donne leurs perspectives différentes et est très révélateur. Asahi est toujours en proie à l’anxiété quand il s’agit de savoir comment les gens vont réagir à sa relation avec Mitsuki et Mone Sorai sème quelques petites graines de doute dans l’esprit de ses lecteurs quant à savoir si les deux hommes vont traverser le voyage et retourner au Japon comme engagés. l’un à l’autre comme ils l’étaient quand ils sont partis. Ce mariage promis aura-t-il lieu ? Nous avons un aperçu des textes d’Asahi de sa mère et de son frère et réalisons qu’il a évité de communiquer avec eux. A-t-il peur qu’ils désapprouvent ?

Les compétences artistiques de Mone Sorai impressionnent une fois de plus dans ses représentations complexes de la Sagrada Familia (intérieur et extérieur) mais également dans les croquis de La Boquera et ses étalages de nourriture alléchants. Cette histoire a toujours été à propos du désir des deux voyageurs d’explorer de nouvelles expériences culinaires à travers le monde ainsi que de visiter tous les sites, et encore une fois, cela ne déçoit pas. (Bien que le « fish and chips » figure plus d’une fois au menu dans devinez quel pays ?) Il y a aussi un chapitre Bonus Trip à la fin.

La traduction de Tokyopop est à nouveau réalisée par Katie Kimura et traite sans effort (comme auparavant) de tout le vocabulaire des nouveaux pays visités : Grande-Bretagne, Espagne et Maroc. La version numérique est revue ici avec (comme pour la plupart des nouveaux titres de Tokyopop) le livre physique suivant, dans ce cas en janvier 2023.

Il s’agit d’un autre volume amusant à lire de la série animée de Mone Sorai, avec beaucoup de choses sur la nourriture des pays visités ainsi que de petits extraits d’histoire et de culture. Il présente également un portrait réaliste et crédible d’une relation homosexuelle naviguant dans les hauts et les bas de la vie et des voyages ensemble et se démarque de nombreux autres mangas LGBTQIA+ à cet égard. Recommandé (et, compte tenu de sa cote Teen, accessible aux jeunes lecteurs).

Le prochain volume n’est pas encore sorti au Japon mais le dernier chapitre peut être lu en japonais pendant un court moment chez MAGCOMI (Mag Garden Online) : Notre façon de marcher sur Terre – Soraimone / Épisode 27 | MAGNOMI

Rate this post

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici