Après un volume consacré à Tsubaki, Quelque chose ne va pas chez nous Le volume 5 a du mal à rattraper son retard lorsqu’il s’agit de braquer les projecteurs sur le protagoniste Nao. Est-ce que ça réussit ? Découvrons-le!

Cet épisode de la série s’ouvre de la même manière que le volume 4, avec Nao au lit avec Tsubaki qui jure de lui montrer qu’il se soucie d’elle à sa manière. Ayant finalement décidé de ne pas dire à Tsubaki la vérité sur qui elle est, Nao continue de lutter contre le fait qu’elle lui ment tout en tombant amoureuse de lui.

Maintenant qu’elle travaille pour le magasin depuis un certain temps, Tsubaki décide qu’il est temps pour Nao de porter un uniforme approprié, mais cela s’accompagne également d’un sens aigu des responsabilités envers notre leader. La pression est d’autant plus forte lorsque la mère de Tsubaki demande à Nao de lui servir du thé ainsi qu’à quelques amis, ce qui conduit accidentellement Nao à les offenser profondément. Elle a peut-être été installée par sa future belle-mère, mais cela ne facilite pas les choses.

Ailleurs dans le volume 5, nous en apprenons enfin plus sur l’un des collègues de Nao, Jojima, qui a été laissé entendre qu’il avait le béguin pour elle dans les livres précédents. Après que Nao soit contrarié par la dispute avec la mère de Tsubaki, Jojima lui offre des bonbons dans sa chambre du dortoir du personnel, un endroit où Nao n’a pas mis les pieds depuis qu’elle et sa mère y vivaient il y a de nombreuses années.

Malheureusement pour Nao, Jojima n’a pas de pures intentions lorsqu’il s’agit de se rapprocher d’elle et son véritable objectif est bien plus sinistre. Non seulement son ingérence met la relation de Nao et Tsubaki sur un terrain rocailleux, mais alors qu’il passe du temps avec Nao, il se rend compte qu’elle n’est peut-être pas celle qu’elle prétend être…

Comme dans le tome 4, je pense Quelque chose ne va pas chez nous bénéficie de déplacer son attention sur la distribution environnante. L’histoire de Jojima est quelque peu stéréotypée en termes de rancune et de mal à cause de cela, mais elle correspond relativement bien au ton de la série. Alors que certains pourraient se demander pourquoi Nao ne remarque pas qu’il a un programme alternatif pour se rapprocher d’elle, je pense que, compte tenu de sa naïveté, cela a du sens.

La seule chose dont je commence à m’ennuyer est l’indécision de Nao concernant Tsubaki. C’est le deuxième volume où cela a été la toile de fond d’une grande partie du drame et je trouve que c’est l’aspect le moins intéressant, en grande partie parce qu’il se sent forcé. Il se passe suffisamment d’autres choses pour lesquelles l’auteur Natsumi Ando n’a pas besoin de se rabattre dessus.

Si j’ai une plainte, c’est le fait qu’Ando fourre autant de choses dans chaque volume, sans amener les intrigues précédentes à une conclusion satisfaisante. On a l’impression que les points de l’intrigue sont présentés et supprimés sans aucun rythme ni raison, simplement pour faire un retour plus loin dans la série. C’est désordonné et ce serait un gros désagrément pour moi si ce n’était du fait que le mystère global me garde investi. Il y a aussi un cliffhanger très intéressant à la fin de ce volume, qui va sans aucun doute me faire revenir pour le volume 6 pour voir comment cela se passe.

Malgré mes plaintes, je pense Quelque chose ne va pas chez nous est une bonne lecture. Il faut juste pouvoir oublier les problèmes et profiter des meilleurs moments, ce qui est plus facile à dire qu’à faire pour certains mais je pense qu’à condition d’en avoir profité jusque là, tu seras à bord pour longtemps Cours. À moins que quelque chose de complètement ridicule ne se produise, ce qui pourrait…

Quelque chose ne va pas chez nous Le tome 5 arrive en Occident grâce à Kodansha Comics et a été traduit par Sawa Matsueda Savage. La traduction se lit bien sans aucun problème à noter et il y a des notes de traduction utiles. La série s’est récemment terminée au Japon en seize volumes et Kodansha a déjà sorti le volume 6 en anglais, le volume 7 suivra en février.

Dans l’ensemble, le tome 5 de Quelque chose ne va pas chez nous présente de nouvelles intrigues intéressantes tout en ressassant certains des mêmes vieux problèmes. Si vous avez apprécié la série, cela ne vous arrêtera certainement pas, mais je suis impatient de voir l’auteur s’éloigner de certains de ces problèmes le plus tôt possible.

Leave a Reply