Dans le dernier volume de Quelque chose ne va pas avec nous Nao et Tsubaki ont été forcés d’aller plus loin pour prouver leur relation avec le grand-père et la mère de Tsubaki. Maintenant, les deux partagent une chambre et dans un moment de passion finissent par dormir ensemble, mais après, Nao demande à Tsubaki ce qu’il penserait si elle était en fait Sakura …

La réponse de Tsubaki à la question de Nao est simplement qu’il la ferait disparaître hors de sa vue et il continue en racontant comment il a vu la mère de Sakura avec son père et croit vraiment qu’elle l’a tué.

Jusqu’à présent, Nao n’avait jamais entendu la version de Tsubaki de l’histoire en ce qui concerne sa mère et cette révélation la jette pour une boucle, mais elle ne veut toujours pas croire que sa mère était capable de commettre un tel acte. Si rien d’autre, cette discussion prouve à Nao qu’elle ne doit jamais laisser Tsubaki connaître sa véritable identité, mais elle n’a peut-être pas le choix car la mère de Tsubaki se rapproche de la vérité.

Son fils et Nao se rapprochant de jour en jour, la mère de Tsubaki est résolue à trouver un moyen de faire expulser Nao. Surtout depuis qu’elle a réalisé la ressemblance entre Nao et la mère de Sakura, ce qui l’a amenée à croire que Nao est vraiment Sakura.

Alors qu’elle subit un interrogatoire particulièrement brutal, Nao est sauvée lorsqu’une femme se présente qui prétend être sa mère et parvient à vendre son histoire à Tsubaki et à sa mère. Nao n’a aucune idée de qui est cette femme mais est soulagée d’avoir quelqu’un à ses côtés.

Ensuite, Nao confronte la femme qui révèle qu’elle ne fait qu’une faveur à quelqu’un mais lui dit de venir dans son pub où elle pourrait peut-être rencontrer la personne derrière tout cela. Bien sûr, Nao doit d’abord échapper à l’œil vigilant de sa future belle-mère.

Alors que le volume 2 de Quelque chose ne va pas avec nous était assez lent, cette tranche accélère le rythme et parvient à emballer dans pas mal de rebondissements. On a l’impression qu’il ne faudra pas longtemps avant que le secret de Nao soit enfin cru et il est clair que même Tsubaki commence à soupçonner que Nao est Sakura, ce qui en fait une lecture convaincante. Je veux tous les deux voir Nao réussir dans ses objectifs et aussi être découvert, car les retombées seront sans aucun doute très divertissantes.

On a l’impression que l’auteur Natsumi Ando a compris comment faire avancer l’histoire, après un peu d’oscillation auparavant. Je crains que les choses deviennent un peu trop dramatisées vers la fin du livre, mais Quelque chose ne va pas avec nous était jamais réaliste.

Certains lecteurs peuvent être rebutés par la façon dont les événements dramatiques deviennent, en particulier impliquant la mère de Tsubaki, mais je pense que si vous êtes suffisamment investi dans les personnages, cela peut être mis de côté. C’est juste dommage qu’Ando saute entre des problèmes plus terre-à-terre comme Nao devant faire des bonbons dans le volume précédent à Tsubaki menaçant de se débarrasser d’elle si elle s’avère être Sakura.

Il n’y a rien de mal à ces histoires en elles-mêmes, mais Ando ne semble pas savoir comment faire la transition entre elles doucement, ce qui entraîne un sentiment de trouble pour le lecteur. Ce n’est pas encore un gros problème, mais il a le potentiel de l’être, si nous avons un va-et-vient constant.

Quelque chose ne va pas avec nous Le volume 3 arrive en Occident grâce à Kodansha Comics et a été traduit par Sawa Matsueda Savage. Comme toujours, la traduction se lit bien sans aucun problème à noter.

Global, Quelque chose ne va pas avec nous Le volume 3 revient sur le drame captivant qui nous a été présenté, pour commencer. Bien que cet épisode augmente les dramatiques par rapport au volume 2, il s’avère toujours une lecture divertissante et vous laisse impatient d’en voir plus.

Leave a Reply