Miltos Tentoglou a atterri à Athènes aux premières heures de jeudi, qui malgré la fatigue du voyage n’a pas perdu son sens de l’humour.

Le médaillé d’or de la longueur a donné une conférence de presse à “Eleftherios Venizelos”, où il a évoqué la conquête de la médaille d’or, le fait qu’avec ses réactions il a réussi à devenir viral, alors qu’il a promis d’entrer aux JO de Paris 2024 avec l’anime .

“Merci d’être venu ici pour m’accueillir à un tel moment. Je suis un peu fatigué car je suis parti très tôt hier matin du Japon, donc j’ai été sur la route pendant plus de 24 heures”, a-t-il d’abord déclaré.

Comment il a vécu l’expérience des Jeux Olympiques : “C’était un peu étrange cette année à cause de Covid. Notre voyage et notre séjour là-bas étaient complètement différents de tout autre moment. J’ai assisté à de nombreux jeux et participé aux précédents Jeux olympiques, donc je savais comment me déplacer et l’organisation. Je pense que je l’ai bien géré. J’ai suivi le plan que nous avions fait “

Pour quel athlète est son modèle : “Mon modèle est Ivan Pentroso de Cuba.”

Pour la déclaration qu’il a faite après le match qu’Ecevaria méritait de gagner et qu’il a eu de la chance : “J’étais juste honnête. Je pense qu’il est vraiment un meilleur athlète que moi pour ça et je l’ai dit. Dans la course, il était mieux juste arrivé, mais je serais digne de la deuxième place. Je n’aurais aucun problème et ce serait très honnête “.

Pour le fait qu’il trouve toujours les gros sauts à la fin : “Au combat, d’après ce que j’ai compris, je réagis très bien à la pression. Mon corps fait probablement quelque chose tout seul. Cela m’est arrivé plusieurs fois et j’ai remporté une médaille lors de mes dernières tentatives.

J’ai déjà eu la chance de bien sauter dès les premières tentatives et de gagner. C’est aux Championnats d’Europe en salle à Torun que j’ai eu mon pied. C’était la première tentative pour moi mais c’était la dernière. C’est pourquoi j’ai probablement si bien sauté. Je ne sais pas comment je gère. Je me concentre juste et je pense à quoi faire “

Concernant les réactions des gens, il a dit : “Non, mais je ris de ces blagues qu’ils disent sur moi et je les ai vues sur Internet.”

Pour savoir s’il portera à nouveau des lunettes de soleil, il a déclaré : “Je ne les porte pas. Plus jamais.”

Pour les difficultés de la finale du matin : “Je pense que si vous êtes sur votre continent, ce n’est pas tellement un problème. Aller sur un autre continent et se battre le matin était un peu stressant. J’ai eu de la chance parce que nous étions allés à Misato il y a quelques jours pour nous préparer et j’y étais habitué Oui, le petit-déjeuner est un peu difficile. pour une finale. “J’ai l’habitude de me qualifier le matin.”

A propos de ce que Pomaski lui a dit avant la finale : “Pomaski m’a bien vu à l’échauffement et m’a juste dit de bien courir le forum et de le reprendre un peu. Au début je ne l’ai pas bien exécuté. Puis en course je l’ai trouvé à la fin. A Paris, j’ai espérons que nous n’en arrivons pas à ce point.”

Sur l’opportunité de réintégrer la présentation avec une animation animée : “Je vais entrer avec l’anime mais avec un autre mouvement. J’y pense depuis maintenant “

Pour ce qu’il faut pour atteindre une médaille d’or olympique : “Il faut du talent, du travail acharné, de la persévérance, des sacrifices et du dévouement à ce qu’il fait. Cela peut prendre quatre ans pour aller aux Jeux olympiques. Vous ne pouvez pas du tout vous détendre pendant cette période. Il vous sera difficile de récupérer. Cela prend détermination dans le combat et confiance”

Sur la façon dont il se voit dans les années à venir : “Je choisis de viser les objectifs immédiats. “Chaque année, je me fixe un objectif différent et j’essaie de l’atteindre.”

Apostolos Vaxevanellis

Leave a Reply