- Publicité -


Veuillez noter que cette critique contient des spoilers pour Is This a Zombie? & Est-ce un zombie ? des morts.

Est-ce un zombie ? et Est-ce un zombie ? des morts sont une duologie de 22 épisodes diffusés respectivement en 2011 et 2012. La série globale est basée sur le roman léger du même nom de Shinichi Kimura, avec des illustrations de Kobuichi et Muiririn. Il raconte l’histoire of lycéen Aikawa Ayumu, qui rencontre sa disparition prématurée grâce à un tueur en série, pour être ressuscité en tant que zombie par le nécromancien Eucliwood Hellscythe, ou Eu en abrégé.

EBD36C58 0DDC 4E33 9562 7E40579F91E6

- Publicité -

Le récit voit Ayumu assumer le rôle de garde d’Eu, seulement pour que des hijinks en résultent, comme une rencontre avec Haruna, une Magical Garment Girl (traduit d’un jeu de mots sur “mahō shōjo” qui signifie Magical Girl), le laisse par inadvertance prendre sur elle rôle après avoir enlevé ses capacités, devenant effectivement une Magical Girl travestie dans le processus.

Il fait également la connaissance d’un vampire tsundere nommé Seraphim qui souhaite servir Eu mais est rejeté alors devient à la place à contrecœur le serviteur d’Ayumu dans un effort pour la persuader (bien que secrètement aussi pour se rapprocher d’Ayumu). Avec l’aide de ce qui devient essentiellement son harem, Ayumu combat des démons, appelés dans l’univers Megalos, dans le but de découvrir pourquoi il est mort de cette manière.

0F03FA67 062A 4B50 BDC9 9549CD941771

À partir de ce synopsis, les thèmes de la comédie surnaturelle avec des éléments ecchi deviennent plus clairs et la série s’en tient principalement aux formules familières du genre tout en étant assez humoristique dans le processus. L’idée que ce harem est en fait des gens qui peuvent à peine se supporter est une interprétation rafraîchissante du trope… jusqu’à ce qu’ils finissent par s’intéresser à Ayumu, c’est-à-dire.

6A35671B 8E69 4D54 A37A CEBC8B49DBA9

La base de l’histoire, comme indiqué ci-dessus, se traduit par un anime de deux saisons qui n’a rien de spectaculaire mais qui n’essaie pas de l’être – c’est un jeu surnaturel amusant qui propose des batailles décentes et une construction du monde intéressante comme des tours mythologiques familiers. êtres et développe raisonnablement bien les histoires de son personnage.

81037E97 EA49 4B00 ABCC 65A115C1CF28

La série se prend peut-être aussi parfois un peu trop au sérieux, permettant à la comédie de s’infiltrer et de saper ces moments sérieux. Je n’étais pas non plus très fan du dernier épisode de la première saison, qui est plus ou moins le concept familier de l’épisode de la piscine, avec un concours de talents. C’était plutôt choquant d’un point de vue tonal après le point culminant plus sérieux qui venait juste d’arriver.

A33D0BC5 D73B 4A4A 82FE 398DA12E35FE

Sur les deux saisons, j’ai senti que la première est globalement plus forte car la seconde montre des signes de fatigue avec ses épisodes comiques et manque de l’intrigue plus engageante de la première. La progression de l’histoire dans la deuxième saison semble également lente, l’histoire prenant moins d’importance que l’intrigue axée sur la comédie. Un méchant décevant n’aide pas non plus les choses ici. La deuxième saison introduit cependant de nouveaux personnages, notamment Taeko à la voix douce et un guerrier des Enfers nommé Negrelia.

8A03B186 64C0 453F 83A4 88B7AE311641En regardant la distribution des voix, j’ai pensé que les VA principaux de Junji Majima et Kotono Mitsuishi, représentant Ayumu et Eu, présentent bien la personnalité des personnages et réalisent également les moments les plus sérieux; le reste de la distribution de soutien tient dans l’ensemble. Je n’ai pas écouté le doublage anglais Funimation pour cette critique, mais l’option est là pour ceux qui la préfèrent.

L’animation a été gérée par Studio Deen et dirigée par Takaomi Kanasaki (School Rumble 2e semestre) qui irait directement Kono Suba. Les décors d’action sont traités décemment ici et l’utilisation de liens roses dans l’image de marque globale de la série.

Les deux séries présentent une partition composée par Makoto Uezu, qui a également travaillé sur Kono Suba et d’autres anime notables, y compris Salle de classe d’assassinat et La légende héroïque d’Arslan. Son travail ici frappe assez bien la juxtaposition de scènes comiques et shonen surnaturelles. Yoshikazu Iwanami, qui a travaillé sur trop de séries pour être comptées, assure ici la direction sonore.

Est-ce un zombie ? et est C’est un zombie ? des morts sont présentés par Divertissement MVM sur quatre disques, qui reproduisent les versions de Funimation de 2014 et 2015 dans la gamme des classiques de l’anime. La sortie de la saison 1 ne contient malheureusement pas l’OVA de la saison 1 telle que présentée sur la sortie du DVD.

La qualité d’image est solide et offre une mise à niveau décente par rapport aux versions DVD, et la qualité sonore est également bonne dans les options audio japonaises et anglaises.

Les fonctionnalités spéciales incluent des commentaires d’épisodes et un commentaire vidéo, ainsi que des chansons sans texte et des bandes-annonces américaines.

Pour conclure, les deux saisons du Est-ce un zombie ? La série fournit une série comique surnaturelle avec une action décente et, selon votre prétention personnelle, une comédie qui utilise la prémisse et l’histoire décalées, bien que pour moi, la première saison soit plus forte que la seconde en termes de développement de l’histoire.

Rate this post

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici