Être noir, ou même simplement infiltrer une industrie si proche de la culture, était-il difficile pour vous?

Il n’y a pas beaucoup de Noirs dans l’industrie. Je pense que c’est comme, je ne sais pas, deux? Et l’un d’eux travaille pour nous, Rejean Dubois, notre créateur de personnages.

Quand je travaillais à Ogura Koubou, je me souviens que nous avions des soirées de clôture juste après les animations, toutes les différentes entreprises étaient réunies juste pour faire une fête. Chaque fois que je me présentais, bien sûr, ils me regardaient simplement, mais ce n’était jamais comme “pourquoi ce gars est-il ici?” C’était toujours plus comme…

Intérêt?

Oui, au début, ils pensaient que j’étais la sécurité ou quelque chose comme ça.

Le Japon a ce sens de l’altérisme, qui semble différent de choses comme le racisme, où c’est comme: «Ce sont des étrangers, donc ils sont différents». Ce n’était pas ce sentiment de: “Oh, tu ne peux pas être ici parce que tu es noir.” Bien que nous ayons cette expérience en Amérique.

Oui en effet.

Ici, c’était plutôt une simple curiosité. Ensuite, ils se demanderaient simplement ce qui me fait aimer être ici. J’ai toujours senti que tous mes senpais étaient tellement honorés que je voulais même venir au Japon, et cela comptait plus pour eux que pour ma race.

Même maintenant, avec ma société, toute mon aide senpai et tout le monde est super inclusif. C’est pourquoi nous travaillons sur des émissions comme L’attaque des Titans et Une pièce.

J’ai toujours l’impression que la race n’a jamais d’importance au Japon, du moins dans ce sens. Certains problèmes ne relèvent pas de notre industrie, mais c’est une toute autre conversation. Mais au moins dans notre industrie, je pense que s’il y a des problèmes, ils essaient au moins de les résoudre.

Bien sûr, lorsque vous regardez des personnages d’anime, il n’y a pas beaucoup de personnages noirs. J’attribue cela aux médias occidentaux. Il n’y a pas de Noirs au Japon, alors comment peuvent-ils les attirer? Ouais, ils regardent la télé, mais il n’y a pas de Noirs à la télé.

Ouais, cela semble être un problème à plusieurs niveaux.

Ouais, ils dessinent juste ce qu’ils voient et racontent des histoires qu’ils pensent avoir vues. J’ai l’impression que c’est probablement la raison pour laquelle les personnages ressemblent à eux.

Il y a une conversation sur la façon dont beaucoup de représentations de Noirs dans les animes ont été problématiques. Pensez-vous que vous avez l’obligation de faire changer les choses? Un changement signifie-t-il l’embauche de plus de créateurs de personnages noirs comme Rejean – des personnes qui peuvent comprendre ce que signifie représenter les Noirs d’une manière complète et réaliste?

Je ne dirais pas que je pense que le Japon doit embaucher des Noirs parce qu’il n’y en a pas beaucoup ici. Je pense qu’il est important que les designers, dans tous les domaines, fassent plus de recherches sur ce qu’ils conçoivent: quelle histoire raconter, quels personnages vont leur raconter, et que, je dirai, le Japon a la responsabilité de faire.

Je crois que puisque nous sommes dans l’espace, nous avons la possibilité de faire de notre mieux et de mieux nous représenter. Et je pense que c’est une bonne position.

C’est peut-être moi qui projette, mais on a l’impression que dans beaucoup d’anime, il y a un non-courant lié à l’expérience des Noirs en Amérique. C’est intéressant parce que nous parlons de la façon dont ils n’ont pas toujours été capables de nous représenter correctement dans un sens visuel, mais je pense qu’ils font souvent un excellent travail en racontant nos expériences et en racontant des histoires d’injustice.

Vous avez absolument raison. C’est intéressant parce que je pense que le Japon est intéressé à raconter différentes histoires comme ça. Ils sont intéressés à raconter des histoires aux gens et à faire de leur mieux pour leur dire du mieux qu’ils peuvent, même s’ils sont racontés par des personnages différents.

.

Leave a Reply